06132021Headline:

Côte d’Ivoire/ Affaire Footballeur tabassé par un Gendarme: “mon Général, tout cela est faux !” ( l’accusé)

Suite à l’affaire ‘’Un capitaine de la gendarmerie fait tabasser un footballeur qui est son locataire ’’, hier mardi 16 février 2021, lors du séminaire des grands commandements de la gendarmerie, dans le cadre des objectifs fixés par le Plan d’action prioritaire du gouvernement, à l’hôtel Prunelle, à Jacqueville, le Général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, commandant supérieur de la gendarmerie nationale, a profité du séminaire, pour lever un coin du voile sur l’enquête liée à l’affaire tout en restant un chef protecteur…
Le Général Apalo Touré à propos de l’affaire:
« Sans préjuger de ce que la justice décidera, j’ai demandé expressément au Commissaire du gouvernement de donner une suite judiciaire à ce dossier pour que, si notre collègue est fautif, qu’il soit sanctionné conformément au droit. Mais s’il n’est pas fautif, que son image et l’image de notre institution soient lavées… Il (le capitaine) était à mon bureau et je l’ai trouvé abattu. Parce que dans la presse, il y avait un certain nombre de choses qui ont été dites (…). Cet officier était particulièrement abattu. Il m’a dit, mon Général, tout cela est faux ! Aucune main n’a été portée ni au monsieur, ni à son épouse… Ensuite, les témoignages liés aux enquêtes n’ont nulle part relevé que l’officier lui-même et même les gendarmes qui sont venus après, ont eu à porter main à l’ex-footballeur et à son épouse…
Ce que j’ai apprécié chez le gendarme, c’est le fait que nous lui avons dit de ne pas répondre et il n’a pas répondu. Le reste, la justice décidera ».
Le commandant supérieur de la Gendarmerie en a profité pour demander aux gendarmes d’être exemplaires, en tout lieu et en toute circonstance:
« C’est une transition, pour demander à chacun d’entre nous de comprendre que nous sommes des individus, nous avons des noms, nous avons nos vies privées, mais nous devons nous rappeler en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance que la tenue que nous portons et le petit drapeau qui se trouve là, sur notre manche gauche, sont des éléments qui font que nous sommes associés à l’image de la République. Nous devons comprendre que nous sommes des citoyens comme tous les autres, mais des citoyens spéciaux. Et pour cela, nous devons nous efforcer à avoir un très bon comportement vis-à-vis des autres. Nous devons respecter les populations. Nous devons pouvoir nous rappeler qu’en toute circonstance, nous sommes des auxiliaires de justice, nous sommes hommes de droit et nous sommes ceux qui sont chargés de faire appliquer la loi. Nous devons donc être les premiers à respecter la loi (…) Il faut que chacun fasse un effort pour être un exemple parce que nous appartenons à un corps d’élite ».
♡ Pour rappel, le footballeur Marcel Métou et son épouse Chantal, une nourrice, accusent leur bailleur A.R.J. (propriétaire de l’immeuble où ils habitent à la Riviera Faya) de les avoir agressés, dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 janvier 2021.


Source: Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles