05262024Headline:

Présidentielle 2024 : Le RPP initie un projet de coalition des partis politiques

La haute direction du Rassemblement pour la Paix, le Progrès et le Partage (RPP) a donné son aval au président du parti pour initier activement la formation d’une coalition politique visant à améliorer le climat électoral en Côte d’Ivoire. C’était lors d’une réunion extraordinaire le samedi 27 avril 2024 à son quartier général situé à Cocody-Abidjan.

Cette session extraordinaire de la formation politique présidée par Pr Tiémoko Doumbia avait pour objectif de solliciter l’approbation de la haute direction pour entamer les démarches nécessaires à la mise en place de cette coalition en vue d’améliorer le processus électoral pour les échéances à venir, selon Irié Bi Zamblé Jean-Marie, le secrétaire général du parti.

« Nous voulons faire entendre notre voix sur le déroulement des élections en Côte d’Ivoire. Nous prévoyons de dialoguer avec le gouvernement et les acteurs électoraux pour exprimer les préoccupations de l’opposition. Notre objectif est de permettre à tous les candidats de participer à la compétition électorale dans des conditions justes et équitables », a-t-il expliqué à l’issue de la rencontre.

« Lorsque nous parlons d’assainir le processus électoral en Côte d’Ivoire, cela signifie clairement qu’aucun individu ne devrait être exclu. Tout Ivoirien remplissant les critères requis devrait avoir la possibilité de se présenter à une élection et de concourir pour accéder aux fonctions étatiques » a-t-il ajouté, faisant allusion à l’exclusion de l’ex-président Laurent Gbagbo de la liste électorale.
Concernant la manière dont cette alliance sera formée, le secrétaire général du RPP a déclaré que « l’objectif est de rencontrer d’autres partis politiques, leur présenter notre proposition et, s’ils adhèrent, de formaliser notre alliance à travers une charte et des engagements communs ».

À écouter M. Irié Bi Zamblé, la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) fait partie intégrante de l’alliance que son parti envisage de former. « C’est ce que nous entendons par assainissement du processus électoral en Côte d’Ivoire », a-t-il dit, annonçant que cette proposition sera soumise aux parties prenantes responsables des élections en Côte d’Ivoire.

« Une élection implique de solliciter le soutien des citoyens pour obtenir le pouvoir d’État. Pour ce faire, l’environnement électoral doit être sain, car la Côte d’Ivoire sort d’une période tumultueuse marquée par l’organisation des élections. Il est donc impératif de sortir de cette impasse afin de respecter les dispositions de notre Code électoral », a appelé le SG du RPP.

What Next?

Recent Articles