10242020Headline:

Côte d’Ivoire: Un site internet pour recueillir les dénonciations des justiciables

Sites web justiciables

L’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires a présenté, ce vendredi 21 novembre, à la salle des pas perdus du palais de justice d’Abidjan, son tout nouveau site internet www.inspection.justice.ci , ouvert au public depuis le 1er octobre 2014. Cet outil de rapprochement de la justice avec ses justiciables, va donner l’occasion à ces derniers, de pouvoir dénoncer sur ce site, non seulement les dysfonctionnements du système judiciaire et pénitentiaire qu’ils auront constatés, mais également, les inconduites de ses acteurs.

Une démarche qui va amener les agents du système judiciaire et pénitentiaire « à adopter de bons comportements », puisqu’ils savent dorénavant que leurs inconduites peuvent être dénoncées, a expliqué l’Inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires, M. Abo Fodjo Kodjo. Puisque, dorénavant, ces services de l’inspection générale ont le pouvoir de s’auto saisir, notamment à la suite de ces dénonciations.

Une innovation qui découle du décret portant fonctionnement du l’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires, signé par le Président de la République en janvier 2012, a fait savoir le représentant du Garde des sceaux à cette cérémonie de présentation du site, M. Coulibaly Vabé Mohamed, Directeur de cabinet. Un décret qui permet également à l’Inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires, d’être dirigée par une personnalité de haut rang, précisément ayant le même rang que le Procureur général auprès de la Cour suprême.

Toutes ces nouvelles dispositions accordées à l’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires par ledit décret, remettent en scellent cet organe de la justice, qui était resté longtemps en léthargie et inconnu du grand public, a rapporté le représentant du ministre de la Justice.

Ce site internet vient donc sortir de l’inconnu l’inspection générale des services judiciaires et pénitentiaires, s’est réjoui, M. Coulibaly Vabé Mohamed, car il offre au grand public, dans un accès équitable, la possibilité d’avoir des informations sur son fonctionnement, ses attributions, et ses missions. Mais mieux, d’être informé sur ses droits et devoirs et les règles élémentaires de fonctionnement de la justice ivoirienne, a-t-il conclu.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles