10312020Headline:

Elias Elie Hallassou: « Avec l’appel de Daoukro le Président Ouattara gagne au 1er tour de la Présidentielle de 2015 »

elie hallassou

C’est avec tristesse que nous avons appris dans l’après-midi du Mercredi 15 octobre dernier, le décès de Marguerite Gado, la mère de l’ex-Chef de l’Etat Laurent Gbagbo. Comme nous, en sommes-nous certains, tous les ivoiriens et les peuples vivant en Côte d’Ivoire, avec à leur tête le Président de la République Alassane Ouattara, ont également accueilli cette nouvelle avec désolation.
Ayant eu échos des multiples efforts déployés par le Président de la République Alassane Ouattara pour offrir de meilleures conditions de retour au pays de la nonagénaire, services qu’aurait refusé la famille, nous voulons ici saluer cette magnanimité du Président. Et cette qualité de grand homme d’Etat dont le Président Ouattara n’a cessé de démontrer aux regards du monde entier depuis son élection à la tête de la Côte d’Ivoire.
A l’instar les personnes proches de l’ancien Chef de l’Etat qui sont en exil et à la disposition de qui, il n’a pas hésité a mettre les services de l’Etat pour leur retour. Certaines sont rentrées en Côte d’Ivoire par voies aériennes. Le Président aurait également mis tout en œuvre pour ramener « la vielle » dans des conditions idoines. Si seulement cela avait été accepté par la famille et si cela avait été fait ainsi, nous sommes convaincus que dame Gado ne serait pas décédée ce mercredi 15 octobre. Si la « la vieille » de 94 ans déjà affaiblie et mal en point depuis le Ghana n’avait pas été ‘’trainée’’ sur près de 500 kilomètres de routes d’Accra à Abidjan. Et qu’elle était rentrée au pays par avion. Si elle avait encore été immédiatement internée dans un centre hospitalier dès son retour. Ou même si elle avait été transportée dans une ambulance médicalisée d’Abidjan à Blouzon son village natal. Disons si sa famille n’avait pas écarté du revers de la main tous les services proposés par le Président de la République, c’est certain que la situation ne serait pas à l’étape du grand regret et la désolation comme elle l’est à présent.
C’est pour toutes ces raisons que nous saluons l’esprit de grandeur et de tolérance du Président Alassane Ouattara. Président de tous les ivoiriens et père à tous. En proposant les services de l’Etat pour les bons soins de la mère de Laurent Gbagbo qui fut son adversaire politique de premier plan, il a démontré qu’il n’est nullement habité par un esprit de rancœur et de haine. Lui dont la tombe de la mère a été profanée sans scrupules sous le régime de la refondation. Lui dont la mère Nabintou Cissé a souffert le martyr des propos de méchants avant et après son rappel à Dieu. C’est ce Président de la République Alassane Ouattara qui fait fi aujourd’hui de toutes les douleurs à lui infligées pour proposer ses services en vue de créer de meilleures conditions à la mère de l’actuel pensionnaire de la Haye.
A la vérité le président Ouattara est bon et il en donne les preuves abondantes chaque jour. C’est aussi pourquoi, nous pensons humblement qu’il ne serait pas déplacé qu’il s’implique pour offrir à la mère de Gbagbo une sépulture digne du rang qu’elle occupait de son vivant. Le président de la République devrait pour ce fait, ignorer toutes les agitations de certains membres de la famille de la défunte. Afin de permettre à la « vieille » de reposer dans la dignité et dans la Paix. Pour nous, même si les humains n’ont pas les aptitudes requises ou ne manifestent pas la volonté d’apprécier à leurs justes valeurs les actions du Président Ouattara en faveur des exilés et aujourd’hui de « maman Gbagbo », le Tout Puissant Dieu lui, a suffisamment de hauteur pour les apprécier. Aujourd’hui, c’est une lapalissade de dire que le monde entier a les yeux rivés sur la Côte d’Ivoire. Le pays est à un virage où toute action posée, la plus infinitésimale soit elle, négative ou positive, prend une forme de Montgolfière. Des actions du Président Alassane Ouattara pour l’organisation des obsèques et l’inhumation de la mère de Laurent Gbagbo ne passeraient donc pas inaperçues. Nous saisissons cette aubaine pour rappeler que nous avons été autrefois un opposant au Président Alassane Ouattara.
Nous assumons cette option, tout comme nous assumons de manière pleine et entière notre adhésion depuis 4 ans au Rassemblement de Républicains (RDR). L’histoire nous rappelle que le Président Félix Houphouet Boigny père fondateur de la Côte d’Ivoire était lui-même communiste avant d’opter plus tard pour le libéralisme. Pour ma part, je pense qu’il n’y a aucune raison à combattre un homme qui travaille de manière excellente. Je pense également qu’il n’y a aucune honte à reconnaitre le volume et la qualité du travail qu’abat le président Ouattara pour le pays. C’est pourquoi nous félicitons de toutes nos forces le Président de la République Alassane Ouattara pour les innombrables actions de développement qu’il pose depuis plus de trois ans. Aujourd’hui toute la Côte d’Ivoire est en chantier. Et elle se métamorphose. En bien. Le calvaire des usagers des routes d’Abidjan s’est amenuisé avec l’ouverture des échangeurs de la Riviera. Et ce calvaire prendra fin dans moins deux mois, avec l’ouverture prochaine du Pont Henri Konan Bédié.
« Avec l’appel de Daoukro le Président Ouattara gagne au 1er tour de la Présidentielle de 2015 »
Il faut reconnaitre également les efforts du président dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des ivoiriens, en dotant de multiples localités en pompes hydrauliques villageoises, en réseaux électriques, en centres de santé, en établissements scolaires et universitaires, etc.
La liste est si longue qu’il est risqué de prétendre citer toutes les réalisations sans en oublier. Nous en profitons aussi pour saluer les efforts des toutes autorités qui ont permis de ramener la sécurité totale sur l’étendue du pays. Et félicitons de nouveau le Président qui continue de tendre la main aux opposants malgré la réticence de ceux-ci. Par ailleurs, nous appelons les militants du RHDP sans exception et tous les ivoiriens en général à soutenir l’appel de Daoukro. Pour donner au Président Alassane Ouattara un deuxième mandat afin qu’il fasse de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020.
A notre sens, avec le seul appel de Daoukro, le Président Ouattara a déjà gagné au premier tour de l’élection présidentielle de 2015. Il ne reste donc qu’à formaliser cette victoire en allant aux urnes à la date indiquée pour la consultation. L’appel de Daoukro est immensément bon en ce sens qu’il va éviter aux ivoiriens de se rendre à un deuxième tour de l’élection présidentielle prochaine. Au total, les ivoiriens de tous bords politiques, sont aujourd’hui unanimes pour reconnaitre que le Président Alassane Ouattara travaille pour la Côte d’Ivoire. Et mérite en revanche de bénéficier de la confiance de chacun pour obtenir un second mandat. Mieux, un consensus national autour de lui serait l’idéal pour que dès 2015 il poursuive l’œuvre gigantesque de développement de la Côte d’Ivoire qu’il débutée.
Le point d`Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles