10242020Headline:

Ouattara part très loin, Gbagbo grand maitre du jeu

ado gbagbo

Ouattara et le RDR

Le Président de la République, Alassane Ouattara, est en Corée du Sud depuis le lundi 6 octobre 2014. Devant le modèle d’évolution de ce pays, le chef de l’État ivoirien a déclaré, à son arrivée à Séoul, « Nous sommes venus pour nous inspirer davantage pour aller plus vite », fait savoir Fraternité Matin. Il a ajouté que « ce pays un modèle en matière d’évolution économique et politique. Nous avons beaucoup à apprendre de la Corée et nous sommes convenus de venir voir les autorités pour échanger elles ». Nord-Sud Quotidien rapporte les mêmes propos du président ivoirien. Mais affiche à la Une « Bureau politique du RDR : voici les grands sujets au menu ». En effet, le bureau du parti de Ouattara se réunit aujourd’hui fait savoir le journal. Il compte endosser l’appel de Daoukro lancé par Bédié en faveur de la candidature unique de Ouattara en 2015, au sein d’un parti unifié. « Nous dirons aux deux présidents que nous sommes fiers d’eux », a annoncé le secrétaire général par intérim du Rassemblement des Républicains (RDR). Et le ministre de Postes et des TIC, Koné Bruno, de déclarer, dans une interview à Le Patriote, que « dans le parti unifié, ce sont les valeurs qui vont émerger ». Entre-temps, L’inter titre barre à la Une : « la guéguerre Soro-Hambak perturbe le RDR ». Le quotidien écrit que le président de l’Assemblée nationale (Soro) et le ministre de l’Intérieur (Hamed Bakayoko) se livrent insidieusement une guerre souterraine en prélude à l’après-Ouattara. Et personne ne veut céder la place à l’autre. Cette guéguerre se voit au cours des élections où chacun veut placer ses proches. Le journal avertit que le parti de Ouattara n’est pa s à l’abri des spasmes qui secouent le FPI de Laurent Gbagbo.

Audience de Blé Goudé

« Après son intervention à la CPI : de fortes chances de libération de Blé Goudé » telle est la Une de Le Quotidien d’Abidjan. Il explique les « deux raisons « qui sous-tendent la promesse de Blé Goudé de rentrer au pays au terme de son audience de « confirmation de charges ». il a en sa possession les preuves imagées et irréfutables pour détruire les accusations portées contre lui par le procureur Fatou Bensouda. Il s’agit de l’arrivée de Jessy Jackson en Côte d’Ivoire, à l’initiative de Blé Goudé. Ce qui a permis à l’hôte de rencontrer tous les leaders politiques locaux en perspective de l’élection présidentielle de 2010. Il y a aussi cette image d’un Blé Goudé chargé d’un matelas pour aller se coucher devant l’ambassade de France en guise de protestation des actions du Groupe de Travail International de l’ONU contre Laurent Gbagbo. Lors des audiences, l’on a aperçu le juge Épiphane Zorro Bi Ballo dans l’équipe des défenseurs des victimes. Dans le Nouveau Courrier, le responsable communication de Blé Goudé, Mambo Abbé, annonce que « Zorro Bi Ballo sera traduit en justice ». Alors que le juge est secrétaire national du RDR chargé du foncier, il est présent à la Cour en qualité d’expert indépendant. Ce que le communicateur de Blé Goudé juge anormal. « C’est un manque de respect des droits élémentaires des suspect. C’est également un manque de considération envers la Cour… Les mesures seront prises pour récuser Zorro Bi Épiphane dans cette procédure, et les avocats verront dans quel mesure cet individu peut-être poursuivi en justice pour son imposture. Par ailleurs, dans le cadre de la crise post-électorale, l’ONU est à Abidjan pour « examiner et évaluer l’impact du mercenariat » sur les droits de l’homme en Côte d’Ivoire. Le Groupe de travail de l’ONU « examinera également la situation des entreprises militaires et de sécurité privées( Emps) et la manière dont elles fonctionnent dans le pays ». C’est à l’invitation des autorités ivoiriennes, informe les journaux

Gbagbo demeure au centre

 

Laurent Gbagbo, malgré sa détention à la Cour pénale internationale (CPI) demeure au centre des attentions au niveau de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). Si bien qu’une opération pour faire de lui le futur président du parti a été lancée. Cependant, cette campagne n’est pas bien perçue par tous. C’est le cas de Notre Voie. « Candidature à la présidence du FPI : est-ce que c’est bon pour Gbagbo ? », s’interroge à sa Une le journal. « Il faut être sérieux. Le président Gbagbo a beaucoup donné au FPI et à la Côte d’Ivoire. Pascal Affi N’Guessan et ceux qui le soutiennent sont déterminés à se battre de toutes leurs forces pour faire vivre le FPI et obtenir le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Parce qu’il est franchement affligeant de faire croire comme certains militants tentent de le faire croire, qu’un parti comme le FPI n’a personne pour prendre la tête du combat pour la libération du président Gbagbo », commente le quotidien.

Quant à Le Temps, il livre les dernières informations du détenu de la CPI. « Combat pour la libération de l’otage de la CPI : Mattéi donne les dernières nouvelles de Gbagbo », barre son journal à sa Une. A en croire le journaliste-écrivain et ami de Laurent Gbagbo, ce dernier se porte bien. «C’est un homme chaleureux et jovial qui vous met à l’aise et vous transmet sa bonne humeur chaque fois que vous lui rendez visite. Avec lui, on rit toujours, jamais de pleurs. C’est un gai combattant », a-t-il fait savoir.

Toujours à la CPI, Lg Infos croit savoir que le pouvoir d’Abidjan et ses supposés soutiens seraient prêts à libérer Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à condition que le FPI participe à l’élection présidentielle de 2015. « Les partisans d’Affi N’Guessan, Ouattara et Hollande laissent entendre qu’en échange de la participation du FPI aux élections, Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé… pourraient être libres après décision d’annulation des procès CPI par le Conseil de sécurité de l’ONU », indique le quotidien.

Pour sa part, Soir Info s’intéresse à la situation des exilés proches de l’ancien président ivoirien. « Côte d’Ivoire : voici les secrets du retour d’exil des derniers pro-Gbagbo », livre à sa Une le journal. Le journal se penche notamment sur le retour avorté de Brou Amessan, ex-directeur général de la Télévision ivoirienne. Selon le quotidien, ce dernier n’a pu être du voyage notamment pour cause de paludisme.

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles