11212018Headline:

Côte d’Ivoire: Man l’oncle viole sa nièce de 11 ans

Gbato Léon Michel, 33 ans, conducteur de moto-taxi, est l’un de ces pervers de pédophile, sur qui l’on voudrait que la foudre s’abatte. Cet indigne père n’a pas eu mieux à faire, que de violer une gamine de 11 ans, qui en plus, se trouve être sa nièce.

Sur les faits, on apprend, en effet, que dans le courant du mois de mars 2015, Gbato Léon se rend à Biankouma, pour un séjour. Précisément, chez sa sœur. Il y est reçu par le mari de cette dernière, avec tous les honneurs dus à son rang de beau-frère.

Et pour lui rendre son séjour agréable, en lui évitant toute gène, son beau-frère lui prend un entrer-coucher, à quelques encablures de la demeure du couple. Et c’est de cette piaule qu’il part tous les jours, pour venir chercher au domicile de sa sœur, son repas, chaque fois accompagné d’un bon pinard. C’est ce que l’on appelle, un copieux repas, bien arrosé. C’est dire, si l’homme est gâté. Les choses se passent très bien, jusqu’au 6 mars 2015, où le démon s’empare du chauffeur de moto-taxi. Que va-t-il se passer ? En effet, ce jour-là, lorsqu’il passe à la maison, pour récupérer son repas, Gbato Léon n’y trouve que la petite M.M., sa jeune nièce de 11 ans.

A la gamine, il demande de porter son repas, et de l’accompagner jusqu’à son petit logis. A la vérité, il a ainsi mis en marche un plan diabolique. Celui de commettre l’inceste, en possédant la fille de sa propre sœur. Une fois chez lui, Gbato Léon demande à sa nièce de poser le repas. Après quoi, il lui propose d’attendre un tout petit peu. Le temps, prétend-il, qu’il lui remette un petit cadeau. Ce cadeau-là, est une pièce de 100 F Cfa, qu’il balance sur sa natte. Puis, il demande à la gamine de la récupérer.

Quand la naïve gosse s’emploie à cela, le mauvais tonton se jette subitement sur elle, la maîtrise et lui déchire son slip. Malgré les cris et les pleurs de l’enfant, il la viole. Après avoir satisfait sa libido, Gbato Léon somme sa nièce de ne rien souffler à ses parents.

Mais une fois rentrée à la maison, péniblement du reste, la gamine dévoile tout à sa sœur aînée. Cette dernière, écœurée par ce qu’elle vient d’entendre, ne s’assoit pas sur cette terrible révélation. Elle va plutôt tout balancer à leurs parents.

Conduite à l’hôpital, le médecin confirme le viol commis, avec violence, sur la petite fille. Pendant un mois, la pauvre, malgré les soins médicaux, va souffrir dans sa chair. Entre-temps, sa mère, révoltée par l’acte de son sadique de frère, dépose plainte contre ce dernier. Gbato Léon, arrêté, est maintenu en détention préventive.

Extrait quelques années plus tard de taule, le violeur présumé est présenté, le jeudi 5 juillet 2018, devant la Cour d’assises de Man. Interrogé, l’homme adopte une ligne de défense, qui le rend davantage ridicule. En effet, il répond que c’est avec le consentement de sa nièce, qu’il a eu des rapports sexuels avec cette dernière. Soit, mais que fait-il de leurs liens de parenté, qui lui interdisaient clairement, de consommer le fruit de l’inceste ? Face à son acte ignoble, dont il est reconnu coupable, la Cour d’assises aura la main lourde, à l’égard du conducteur de moto-taxi. Elle le « balaie » de la société, pour 17 bonnes années, qu’il passera en « cage ».

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment