07232017Headline:

Présidentielle : les dix mesures phares du programme d’Emmanuel Macron /En savoir plus sur..

 

Le candidat d’En Marche, qui affrontera Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, promet un nouveau modèle de société. Retour sur ses 10 mesures phares de son programme.

Emmanuel Macron, le candidat d’En marche à l’élection présidentielle, qui s’est qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle le 7 mai, promet une grande « transformation » s’il est élu.

Tour d’horizon de ses dix principales mesures :

Baisser les impôts des entreprises. Estimant qu’il manque d’efficacité, Emmanuel Macron propose de faire évoluer le CICE en une baisse de charges pérenne. Elle pourra atteindre jusqu’à 10 points pour les salaires proches du SMIC. Il propose également de ramener le taux d’impôt sur les sociétés à 25 % à l’horizon de 2022 et de baisser les ­contraintes réglementaires pour les entreprises, auxquelles il promet une simplification du droit du travail.

Supprimer certaines cotisations des salariés. Les salariés ne paieraient plus les cotisations salariales sur le chômage et la maladie. Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG (1,7 point), qui épargnera les classes populaires.

Supprimer la taxe d’habitation pour 80 % des foyers. La mesure, qui coûte 10 milliards d’euros aux collectivités locales, serait intégralement compensée par l’Etat, promet le candidat. Elle sera mise en place dans les trois premières années.

Nationaliser et élargir l’assurance-chômage. Emmanuel Macron veut ouvrir l’assurance-chômage aux salariés démissionnaires (une fois tous les cinq ans) et aux professions indépendantes. En contrepartie, le contrôle des demandeurs d’emploi sera renforcé. Il souhaite que l’Etat reprenne le contrôle de l’Unédic aujourd’hui géré par les partenaires sociaux.

Supprimer le RSI. Le candidat propose d’intégrer le RSI au régime général, ce qui permettra aux bénéficiaires d’accéder, à terme, aux mêmes droits que les salariés. Il souhaite aussi baisser les charges des professions indépendantes et favoriser la création de microentreprises en élargissant le statut d’autoentrepreneur.

Plus d’enseignants dans les zones difficiles. Emmanuel Macron prévoit d’affecter 12.000 postes au CP-CE1 dans les zones difficiles, ce qui passera par des redéploiements et des créations de postes d’enseignant. Il veut renforcer l’autonomie des établissements scolaires.

Un passe culture de 500 euros. Le candidat veut mettre l’accent sur l’accès à la culture, d’abord en renforçant sa pratique dans les écoles. Il prévoit également d’élargir les horaires d’ouverture des bibliothèques aux soirs et aux dimanches.

Renforcer l’Europe. Seul candidat ouvertement proeuropéen, l’ex-ministre de l’Economie propose de créer un budget, un Parlement et un ministre des Finances de la zone euro.

Mieux rembourser certaines dépenses de santé. Emmanuel Macron propose de rembourser à 100 %, d’ici à la fin du quinquennat, les lunettes et les prothèses dentaires et auditives. Il souhaite aussi renforcer la prévention, via notamment un « service sanitaire » de trois mois effectué par les étudiants dans les métiers de la santé.

Renforcer l’effort budgétaire pour la sécurité. Emmanuel Macron veut rétablir un service militaire d’un mois (l’équivalent des anciennes classes) pour les jeunes. Il propose de renforcer l’effort budgétaire en matière de défense pour le porter à 2 % du PIB à horizon 2025. Il souhaite aussi la création de 10.000 postes dans les services de sécurité De quoi compliquer son équation budgétaire, sachant qu’il entend supprimer 120.000 postes dans la fonction publique et réaliser 60 milliards d’économies.
.lesechos.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment