11212018Headline:

Abidjan: Ouattara est resté neutre pendant le processus électorale.

Alassane Ouattara “ne s’est jamais immiscé dans le processus électoral” en Côte d’Ivoire, a affirmé Mamadou Touré, porte-parole du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), après que le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir) Henri Konan Bédié a déploré “l’immixtion” du président “dans la proclamation des résultats”.

M.Ouattara “ne s’est jamais immiscé dans le processus électoral, il ne faut pas être mauvais perdant”, a soutenu M. Touré, également porte-parole du Rassemblement des Républicains (RDR, parti présidentiel), lors d’une conférence de presse qu’il a coanimé avec le ministre ivoirien des Sports, Paulin Danho, cadre du PDCI favorable au RHDP unifié.

Lundi, lors d’un congrès dit de “stabilité et de clarification” du PDCI, M. Bédié a dénoncé le “braquage des victoires certaines” des candidats du PDCI aux élections locales dans des localités, déplorant “l’immixtion” de son ex-allié “dans la proclamation des résultats”.

Henri Konan Bédié reproche également au chef de l’Etat d’orchestrer “un harcèlement judiciaire” pour “déstabiliser” sa formation politique, suite aux actions introduites par un cadre du PDCI, Jérôme N’Guessan afin d’invalider la dernière réunion du bureau politique du PDCI organisée le 24 septembre à Daoukro, après avoir obtenu de la justice, l’invalidation du bureau politique du 17 juin à Abidjan.

Le porte-parole du RDHP a appelé le président du PDCI à “éviter (ces) accusations” et assuré que “ni le gouvernement, ni la coalition au pouvoir n’a actionné la justice” contre l’ex-parti unique.

Ces deux partis qui s’accusent mutuellement de fraude après les élections locales du 13 octobre dans des localités ont annoncé des actions en justice pour trancher.

Selon les résultats officiels des élections couplées – municipales et régionales, le RHDP arrive en tête avec 18 régions sur 31, contre 6 pour le PDCI, 3 indépendants, 1 pour le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) et 2 pour des candidats parrainés à la fois par le RHDP et le PDCI.

Le RHDP est également en tête du classement pour les municipales en raflant 92 sièges contre 50 pour le PDCI, 56 indépendants et 2 pour le FPI.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment