10192018Headline:

Affaire: Élèves policières renvoyées de l’Ecole de police à la suite de la diffusion d’une vidéo jugée obscène; voici ce que dit, Ange Kessy “je veut une police digne et responsable”

Le commissaire du gouvernement, Ange Kessy, s’est prononcé le jeudi 27 septembre 2018 sur le cas des élèves policières renvoyées de l’Ecole de police à la suite de la diffusion d’une vidéo jugée obscène.

Dénonçant les nombreux faits de bavures policières constatées ces derniers jours partout dans le pays, Ange Kessy a décidé de prendre à temoins les principaux responsables de police à qui il demande une forte implication dans l’éducation et la formation de leurs éléments. «C’est dégradant qu’un policier demande à un automobiliste de lui donner de l’eau, c’est une autre façon de lui demander de l’argent. Vous trouvez cela normal?», a interrogé le commissaire du gouvernement.

Sur le cas des élèevs policières renvoyées dernièrement, le procureur militaire s’est voulu clair. «On a renvoyé des élèves pour avoir diffusé des images dégradantes, je ne suis pas contre cette décision. Mais dans le même temps, alons plus loin! Appliquons la même décision à tous les policiers dont les actes contribuent à dégrader ou à déshonorer la corporation», a-t-il souhaité. Selon Ange Kessy, il n’y a pas que ces images qui sont dégradantes pour la police. «L’image que vous donnez en rackettant les gens publiquement aux yeux de tout le monde, passagers et passants, est tout aussi dégradante que celle des élèves renvoyées», a-t-il rappelé.

Le procureur militaire estime que si on veut une police digne et responsable, il faut lui appliquer les mêmes règles qu’à la gendarmerie. «A la gendarmerie, c’est chose faite. Une fois condamné pour racket; peu importe que la condamnation soit assortie de sursis ou de prison ferme, le gendarme est envoyé devant le conseil de discipline par le commisaire du gouvernement», se réjouit-il.

David YALA

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment