12062016Headline:

Côte d’Ivoire: Après les évènements de Doropo et Yamoussoukro,ce que Hamed Bakayoko dit aux forces de l’ordre

hamed frci

Côte d’Ivoire: Après les évènements de Doropo et Yamoussoukro, Hamed Bakayoko invite ses hommes à améliorer leur relation avec les populations

Le ministre de l’intérieur profitant d’une cérémonie jeudi à l’école de police de Cocody  a réagi aux évènements de Doropo  (nord-est) et de Yamoussoukro (centre), là où les forces de l’ordre ont été cibles de vindicte populaire.

Le premier responsable de la sécurité du pays a indiqué que ces violences devraient interpeler tous, avant d’inviter les chefs de corps à sensibiliser leurs hommes pour rétablir la confiance entre eux et les populations.

« Les événements de Doropo, et de Yamoussoukro nous interpellent», a indiqué Hamed Bakayoko, avant de s’adresser à ses représentants sur le terrain « Les différents chefs de corps doivent sensibiliser nos hommes de sorte que leurs relations avec les populations s’améliorent, pour que la confiance revienne rapidement entre nos forces de défense et de sécurité et les populations. »

Mardi suite à une altercation entre un militaire et autochtone « Lobi » à Niamouin localité située à une trentaine de Km de Doropo  , deux civils et trois éléments des forces de l’ordre y perdaient la vie.

Dans la nuit du mercredi à jeudi , c’était Yamoussoukro  qui entrait en ébullition après le décès d’un jeune au quartier Dioulakro dans les «mains» de la police.

Le commissariat du 2è arrondissement et des véhicules ont été pillés par des populations surchauffées. Ces dernières ont même libéré les prisonniers qui s’y trouvaient dans les locaux comme rapporté.

Selon nos dernières informations le dernier bilan des évènements de la capitale politique et administrative du pays faut état de cinq policiers blessés dans les émeutes.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment