01222017Headline:

Côte d’Ivoire -CPI : C’est chaud sur Soro et ses ex-chefs de guerre qui ont le sommeil troublé

 

soro frci

Des crimes seront punis

Des criminels supposés des Ivoiriens seront jugés. Il s’agit des ex-chefs de la rébellion et des pro-Gbagbo. Les journaux annoncent ce matin leur inculpation, à l’image de L’Inter qui barre à la Une. « Inculpation des chefs Frci : panique et frayeur dans le camp Ouattara ». En puce, des soldats ont indiqué que « c’est une bombe à retardement », aussi « nous ne parlons plus le même langage ». Le quotidien écrit : « Des chefs militaires, et non des moindres, des forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) soupçonnés de crimes perpétrés pendant la crise post-électorale, devraient répondre devant la justice ivoirienne. Des noms sont même dévoilés ». Il cite « le puissant patron de la célèbre compagnie ”Guepard de l’ex-rébellion” de l’ex-rébellion, Chérif Ousmane, actuellement chef du Groupement de sécurité du président de la République (Gspr), le charismatique commandant de bataillon de sécurité de l’ouest (Bso), Losseni Fofana dit Loss, qui a fait parler de lui pendant la bataille de Duekoué ». A côté de ces chefs militaires pro-Ouattara, l’on cite aussi le redouté commandant de l’ex-Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) sous l’ancien régime dirigé par Laurent Gbagbo, le général Guiai Bi Poin… »

Nord-Sud quotidien pour sa part dit « pourquoi Chérif et Loss ont été entendus ». Le quotidien rapporte ce qu’a dit Koné Bruno, le porte-parole du gouvernement : « Le gouvernement n’a pas à commenter ce n’a pas encore été jugé. C’est le début d’une procédure, laissons la justice faire son travail. Le chef de l’État a clamé haut et fort qu’il n’interférera pas dans les affaires de la justice ». Selon ce dernier, le but de ces auditions est de faire éclater la vérité. Cette réaction du ministre est mis en exergue à la Une de Le Patriote qui titre : « Inculpation des ex-com zones / Koné Bruno : laissons la justice faire son travail ». En effet, le ministre a déclaré : « Des élements des Frci sont mis en examen dans le cadre des évènements de la crise post-électorale. Cela ne doit pas surprendre. Le chef de l’État a toujours réaffirmé sa volonté de faire la lumière sur ces évènements. Laissons donc la justice faire son travail. »

Au sujet de cette inculpation, Le Nouveau Courrier barre à la Une : « Le gouvernement dit et se dédit…L’incroyable volte-face de Koné Bruno ». Il affirme que les déclarations du ministre porte-parole sont révélatrices du malaise au niveau du pouvoir. Pour preuves, le journal quelques heures rapporte qu’après ses déclarations, le ministre fait parvenir un mail aux rédactions pour des « précisions » relativement au point presse qu’il a animé au sortit du Conseil des ministres. « S’agissant du soi disant ”inculpation de chefs rebelles pro-Ouattara, il convient de rappeler qu’il s’agit à ce stade de simples auditions dont l’objet est de contribuer à l’éclosion de la vérité ». Pour le quotidien, « le discours a totalement changé ».

Du côté de la CPI, un avocat belge informe que « Ouattara a déposé un dossier très lourd contre Soro à la CPI », fait savoir Le Quotidien d’Abidjan. Il s’agit de Luc Michel qui dit au sujet de Ouattara et de Soro : « Il y a des bruits de couloir à La Haye. Moi j’ai des oreilles qui traînent à La Haye réellement pas comme certains faux correspondants… On parle de dossier très lourd ouvert à la demande de Ouattara contre Soro. On parle même d’acte d’inculpation non rendu public »

Présidentielle 2015

La prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire approche à grands pas. Cependant, à quelques mois de ce scrutin, l’atmosphère n’est pas des plus sereines au niveau de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). « RHDP : comment Mabri et Gnamien mélangent les calculs de Ouattara et Bédié », titre à sa Une L’Expression. Selon le journal, « les présidents de l’UDPCI et de l’UPCI ont fait des sorties de route qui risquent de mettre à mal la cohésion au sein des Houphouétistes. Albert Mabri Toikeusse et Gnamien Konan doivent nécessairement mettre l’eau dans leur vin pour un RHDP fort (…). Comme Mabri Toikeusse, Gnamien Konan est d’accord avec la première partie de l’Appel de Daoukro qui demande le soutien de tous de l’actuel chef de l’Etat. Mais lorsqu’il s’agit du second volet qui évoque l’alternance en 2020, les deux hommes y sont farouchement opposés ». Les rififis au sein de cette coalition concernent également les relations entre Mabri Toikeusse et Evariste Méambly.

C’est ce qu’indique L’Inter. « Alternance en 2020/ Méambly cogne Mabri : ”il me trouvera sur son chemin” », écrit en manchette le quotidien. « Tant que Mabri dira qu’il est candidat contre le Pdci en 2020, il me trouvera sur son chemin. Bédié l’a déjà dit en 2020, c’est le retour du Pdci au pouvoir. Aujourd’hui, il est avéré que le ministre d’Etat Mabri attaque le Pdci et son leader charismatique Henri Konan Bédié, et le Rhdp par la suite », a déclaré M. Méambly selon le journal.

Pour sa part, Le Mandat fait savoir que l’équipe de campagne du président Ouattara commence à prendre forme. « Direction nationale de campagne de ADO : Ahoussou Jeannot et Gon Coulibaly confirmés », souligne en manchette le journal. « Le président de la République, Alassane Ouattara a publiquement présenté l’ex-Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio et le Secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly comme ses directeurs nationaux de campagne (DNC) pour la présidentielle d’octobre 2015 », écrit le quotidien qui rappelle que les deux personnalités avaient déjà occupé les mêmes fonctions lors du second tour de la présidentielle de 2010. 2010 justement, Lg Infos choisit d’y revenir. « Présidentielle en Côte d’Ivoire : Médiapart livre le deal entre la CEI et Choi », titre en manchette le quotidien. « Des personnalités clés du processus, Young-Jin Choi et Yousouf Bakayoko, ont subi de fortes pressions de la part des diplomates occidentaux et du président français Sarkozy ; la certification onusienne de Choi n’a pas respecté le mandat donné », fait savoir le journal.

Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment