10202017Headline:

Côte d’Ivoire-Libération de Gbagbo:Voici la stratégie de Marcel Gossio

gossio

Le 4ème vice-président du du Fpi chargé de la coordination des actions pour la libération de l’ex-président Laurent Gbagbo, Marcel Gossio, a déroulé, jeudi dernier, la mission à lui confiée par le président de son parti, Pascal Affi N’guessan.

Investi le 11 avril 2014, M. Gossio, dans son allocution solennelle, au cours du 4è congrès extraordinaire du Fpi tdes 21 et 22 mai, au Palais des Sports de Treichville, a dévoilé sa stratégie consistant à ramener, le plus tôt possible, Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

L’ancien Dg du Port d’Abidjan, qui s’exprimait devant près de 3.000 personnes, a indiqué qu’une véritable stratégie s’impose à ses camarades et à lui pour mener efficacement la lutte pour la libération de leur leader. Selon lui, le dossier de l’ex-président est une question ‘’d’éthique”, doncil refuse d’adopter à son égard une ‘’attitude démagogique”, voulant travailler à sa ‘’libération”, et non utiliser le nom de M. Gbagbo pour se ‘’faire un nom”. Pour cela, l’ancien Dg a proposé aux militants du Fpi et à tous les Ivoiriens, plusieurs tactiques. D’abord, s’organiser pour être efficace.

Le natif de Ziglo veut éviter la multiplicité des initiatives et la diversité des acteurs devenant un handicap au lieu d’être une source d’émulation. «Il est indispensable que le parti dispose d’un point focal qui permettra de réguler, voire de programmer les actions selon des objectifs définis préalablement; se donner des critères de performance; élaborer un plan d’actions où différentes initiatives viendraient s’inscrire et veiller à sa mise en œuvre et mobiliser les intelligences et les ressources autour d’axes prioritaires selon l’évolution du dossier», confie-t-il devant un auditoire l’écoutant religieusement.

Ensuite, cet homme de réseaux qui a donné une autre dimension au Port d’Abidjan, n’entend pas s’arrêter là. Ce très proche de Laurent Gbagbo, et ancien banquier, a d’autres tours dans son sac. Il veut agir dans la discrétion. «Il n’y a pas de stratégie payante et gagnante sans discrétion», dit-il. C’est pourquoi dès son installation, il dit avoir formé autour de lui une équipe et a identifié une série d’initiatives dont le parti peut escompter des résultats dans le sens d’une meilleure compréhension du dossier du président Gbagbo.

Pour garantir le succès de cette stratégie, le directeur de campagne de Pascal Affi N’guessan souhaite limiter la diffusion des détails desdites initiatives qu’ila d’ores et déjà commencé à mettre en œuvre. Enfin, Marcel Gossio sait que la reconquête du pouvoir d’Etat par le Fpi serait un atout majeur pour obtenir la libération du président Laurent. Il a donc salué la désignation du président Affi comme candidat officiel du Fpi à l’élection présidentielle d’octobre 2015. «C’est une politique qui l’a mis en prison, une autre politique le fera sortir. C’est pourquoi le Fpi a décidé de présenter un candidat face au régime actuel qui a envoyé le président Gbagbo à la Cpi, et use de tous les moyens pour le maintenir à la Haye», explique-t-il.

Par ailleurs, il proposera une stratégie en trois points dans le programme du candidat du Fpi à l’élection présidentielle. Il demandera, dans un premier temps, l’arrêt des poursuites de la Cpi contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé, et obtenir leur retour en Côte d’Ivoire. Dans un deuxième temps, face à l’échec de la Cdvr, il insistera sur les Etats généraux de la république proposés par Affi N’guessan, et dans un troisième temps, il demandera à la Côte d’Ivoire de s’impliquer dans les débats en cours aux Nations-unies et à l’Union africaine sur le rôle de la Cpi, voire son utilité pour la paix internationale et la stabilité des Etats. Marcel Gossio dit tout de même regretté la posture négative des ”frondeurs” dans la lutte pour la libération de Laurent Gbagbo. «Aujourd’hui avec la légalité et la légitimité que le président Affi a, il faut que la communauté internationale connaissent ses interlocuteurs. Seul Affi et sont équipe sont habilités à mener des actions pour la libération de Gbagbo. Les autres constituant un blocage sont toujours opposés à leurs actions », a-t-il indiqué.

A une semaine des 70 ans de Laurent Gbagbo , Marcel Gossio, invite les Ivoiriens a prier pour lui. «Prions pour lui, pour sa santé. Ne baissons jamais les bras dans notre lutte pour libération. Que cette cause soit actuellement un ressort essentiel de notre engagement politique», a-t-il dit.

Cyrille DJEDJED

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment