05282017Headline:

Côte-d’Ivoire/Le ministre de l’Enseignement supérieur Gnamien Konan crache ses vérités aux étudiants/ce qu’il dit..

gnamien konan...

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Gnamien Konan a asséné ses vérités aux étudiants, relativement à leur comportement, le vendredi 4 septembre 2015.

C’était à la faveur de la journée de l’étudiant résident organisée au forum de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb) de Cocody autour du thème : « Paix et cohésion sociale en milieu universitaire ». « Un étudiant qui n’étudie pas n’est pas un étudiant. Demain, pour recruter un directeur général, on va demander combien de Masters il a. Ce sera une société de mérite et d’excellence. Personne n’a jamais été nommé parce qu’il a été secrétaire général d’un syndicat d’étudiant. Il faut avoir son diplôme pour espérer travailler (…) Il ne doit plus avoir de grève dans les Universités. Allez demander pardon aux enseignants pour qu’ils reprennent les cours. Pendant que vous faites des mouvements, les autres étudient. Vous avez manifesté hier (ndlr, jeudi). La Police a aussi fait son travail. Prenez les études au sérieux », a fait savoir Gnamien Konan aux responsables des différents mouvements estudiantins et aux étudiants qui ont massivement fait le déplacement.

Le ministre a condamné la violence de syndicats estudiantins. « Il y en a qui agressent. Or devant Dieu, tu es responsable de tes actes. Il n’y a pas de responsabilité collective. Tous les actes que vous posez ont une conséquence directe et immédiate sur vous. Tu échoues, d’abord. Je vous apprends que ceux qui font de mauvaises choses ne durent pas », a relevé Gnamien Konan qui a conseillé aux étudiants d’éviter les mauvais comportements, de ne privilégier que la paix en toute situation. « N’insultez pas, ne frappez pas les gens. Tout acte qu’on pose et qui est mauvais finit par se retourner contre soi », a soutenu le ministre.

Concernant les 82 000 nouveaux bacheliers de l’année 2014-2015, il a révélé que seulement 6 000, les meilleurs, seront à l’Université Félix Houphouët Boigny, à peu près 2000 à l’Université Nangui Abrogoua, autant à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et 1000 pour chacune des deux autres. Près de 70 000 seront orientés dans les grandes écoles privées.

Avant le ministre qui a appris aux étudiants avoir doublé le futur budget proposé pour la restauration, le directeur général du Centre régional des œuvres universitaires d’Abidjan 1 (Crou A 1), Yao Lambert Etrany a dit la même chose en soutenant penser à la construction d’un autre restaurant. Le conférencier , Dr Dali Lida Serge, Maître assistant au Département de Sociologie à l’Ufhb, a préconisé une plate-forme d’échanges entre étudiants et autorités pour la paix et la cohésion. Il a demandé aux étudiants de privilégier la démarche du dialogue et de la concertation en toute situation. La représentante de la présidente de l’Ufhb, Mme Tano Laura a embouché la même trompette. Charles Kizito, président du comité des résidents de l’Ufhb, initiateur de la manifestation a fait des doléances au nombre desquelles une bibliothèque, une salle multimédia et la construction d’un autre restaurant.

Dominique FADEGNON

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment