12192018Headline:

Depuis Paris, Kobenan Adjoumani attaque Bédié.

Devant les militants RHDP de Paris, Kobenan Adjoumani n’a pas été tendre avec Henri Konan Bédié. Revenant sur son militantisme, le leader de la dissidence du PDCI est a évoqué les différentes démarches qu’il a menées pour convaincre le président de son parti à adhérer au Parti unifié.
Le ministre Kobenan Adjoumani a fait le lancement, ce dimanche 18 novembre 2018, du mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » dans la capitale française. A cette occasion, le frondeur du PDCI-RDA passe en revue les ce qui l’oppose principalement à Henri Konan Bédié. Mais avant tout propos, le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques a tenu à faire cette précision : « Jamais, il ne m’arrivera à l’esprit, quel que soit ma folie, d’attaquer le président Bédié en des termes impies. »

Ceci dit, l’ancien porte-parole du PDCI s’est donc mis à table, évoquant toutes les intrigues dont il a été l’objet au sein de son propre parti, allant jusqu’à crier à la trahison de la direction de son parti. Candidat à sa propre succession à la présidence du Conseil régional du Gontougo, Kobenan Kouassi Adjoumani révèle que « l’objectif de Bédié, c’était de faire en sorte qu’Adjoumani tombe. Parce que si Adjoumani tombe, c’en est fini du RHDP version houphouétiste ».

Poursuivant dans son tranchant langagier, le ministre Adjoumani est revenu sur le congrès extraordinaire organisé par le camp Bédié à Daoukro. « A ce congrès extraordinaire, on ne peut pas décider du sort des militants, parce que le congrès s’est tenu en une seule journée », a-t-il fait remarquer, avant d’ajouter : « On ne m’a pas donné la parole. Mais vous savez, c’est parce qu’on respecte le président Bédié, sinon on allait remettre en cause ce congrès parce que c’est fait après la fin de son mandat. »

« C’est le président Bédié qui m’a trahi », a-t-il accusé, avant de poursuivre : « Le président Bédié, publiquement, m’a humilié à Daoukro en donnant raison au micro (Guikahué, Ndlr) et il m’a débranché du haut-parleur. Mais quand il m’a débranché, il y a un plus grand hautparleur qui est le RHDP. On m’a branché là-bas. » Puis, il cite ce proverbe pour se faire mieux entendre de ses détracteurs : « Si le cochon a de la graisse, quelle quantité de graisse peut avoir un éléphant ? »

Notons qu’au cours de cette conférence de presse, le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani bénéficiait du soutien du Ministre Bruno Nabagné Koné, haut cadre du Rassemblement des républicains (RDR).

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment