08182017Headline:

Ecole gratuite et obligatoire-Kandia Camara: « Les inspecteurs racketteurs seront radiés »

kandia cam

A partir de la rentrée prochaine, l’école sera gratuite et obligatoire jusqu’en classe de 3ème.

Dans la perspective de la mise en œuvre de cette décision gouvernementale, la ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, a initié des rencontres de consultation avec les acteurs et les partenaires du système éducatif ivoirien. Le vendredi 16 janvier, c’était le tour des directeurs régionaux (Drenet) et départementaux (Ddnet), ainsi que des inspecteurs de l’enseignement primaire (Iep). Face à ces acteurs décentralisés dans les différentes aires éducatives du pays, réunis à hôtel du district au Plateau, elle a sonné la mobilisation pour la réussite de ce programme qu’elle a présenté comme « ambitieux ».

Selon Kandia Camara, les acteurs de l’école devront se départir de certaines attitudes qui n’honorent pas l’école ivoirienne en général et ses principaux animateurs en particulier. A ce propos, elle a relevé, entre autres, les cotisations « sauvages », la déperdition des kits scolaires et le racket des instituteurs-stagiaires. Sur ce dernier point, Kandia Camara a estimé que c’est une honte que des inspecteurs exigent des fonds aux maîtres-stagiaires pour valider leur formation pratique. « Ce programme doit réussir, dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, il y a des comportements que je ne peux plus tolérer. Dans ce contexte d’émergence de notre école, il est inadmissible que des inspecteurs demandent aux stagiaires de cotiser pour qu’ils valident leur formation sur le terrain. C’est déshonorant pour moi que ceux qui sont chargés d’encadrer sur le terrain s’adonnent au racket. Si vous prenez de l’argent aux stagiaires, quel modèle leur donnez-vous ? Je vais prendre des sanctions pour débarrasser l’école de tous ceux qui ne font pas leur travail avec dévouement, honneur et conscience professionnelle. Je serai ferme et intransigeante là-dessus car votre rôle est trop noble pour le jeter ainsi dans la boue du racket », a-t-elle insisté. Avant d’appeler ses hôtes à s’impliquer dans la sensibilisation des autres acteurs et partenaires de l’école dans leurs zones de compétence par l’organisation de séminaires et ateliers participatifs. « Tous les acquis de ces trois ans, c’était pour préparer ce programme historique. Notre pays est prêt à le mettre en œuvre. Soyez des acteurs de sa réussite et l’histoire retiendra le rôle républicain que vous y aurez joué à travers votre implication exemplaire », a-t-elle galvanisé.

 

TRAORE Tié

L’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment