09242017Headline:

L’échangeur de la Riviéra 2 ouvert à la circulation, hier

echangeur

L’échangeur de la Riviéra 2, composé d’un tunnel et d’un giratoire, dont les travaux sont entièrement achevés, a été livré hier vendredi 26 septembre , à la circulation.

Ce sont des automobilistes très heureux que l’on a eu l’occasion de rencontrer sur ce site, hier. La circulation était très dégagée au niveau de cet échangeur pour le bonheur des usagers. Des chauffeurs de minicars communément appelés Gbakas ont traduit leur reconnaissance aux autorités ivoiriennes pour la réalisation de cette infrastructure. « Grâce à cet échangeur, on n’a plus de souci d’embouteillage au carrefour de la Riviéra 2. Depuis ce matin, je suis à plus de cinq rotations pour la desserte Adjamé-Bingerville, seulement pour la demi-journée », s’est réjoui Traoré Mohamed, chauffeur de Gbaka.

Les chauffeurs de véhicules personnels n’ont pas, non plus, caché leur joie quant à l’élargissement de la voie qui permet ainsi une circulation assez fluide sur cet axe. L’ouverture de cet échangeur arrive avec une réorganisation de la circulation dans le périmètre de l’ouvrage. En effet, les contre-allées et le passage inférieur de l’échangeur sont circulés en double sens, avec interdiction formelle de stationner dans la zone.

Les usagers de l’axe Anono-Attoban roulent dans les deux sens. N’empêche qu’il est formellement interdit d’accéder au Boulevard Mitterrand, à partir des voies jouxtant Voodoo Communication. L’accès aux zones de résidence jouxtant ladite structure de communication, à partir du Boulevard Mitterrand, est concédé aux riverains en provenance de Bingerville. La circulation est maintenue à sens unique sur les voies de contournement de la paroisse Sainte Famille. Quant à la circulation sur les autres voies de déviation, elle a été rétablie en double sens.

Pour mémoire, il faut noter que le passage inférieur de l’échangeur, appelé le tunnel, a été ouvert à la circulation le 1er avril dernier. Dans le cadre de la réalisation de cette infrastructure, l’Etat de Côte d’Ivoire a bénéficié d’un don de l’Association internationale pour le développement (Ida) de la Banque mondiale en vue de la mise en œuvre du Programme d’urgence d’infrastructures urbaines (Puiur). L’ouvrage a coûté plus de 6 milliards de Fcfa.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment