10222017Headline:

Michel Gbagbo salue Sam l’Africain pour sa « sincérité » lors du témoignage à la CPI

Michel Gbagbo2

Michel Gbagbo, le fils de l’ex-président ivoirien détenu à La Haye, a rendu visite lundi à Sam Jichi dit « Sam l’Africain » pour « saluer la sincérité » de son témoignage au procès de son père à la Cour pénale internationale (CPI), au domicile du témoin à Abidjan.

« Je suis allé le saluer pour sa sincérité », a expliqué le fils de Laurent Gbagbo à ALERTE INFO, ajoutant que sa visite est celle d’un « petit frère » à son « grand frère ».

Premier à témoigner à visage découvert au procès conjoint de Laurent Gbagbo et de l’ancien leader des « jeunes patriotes » Charles Blé Goudé démarré le 28 janvier, Sam l’Africain est rentré samedi soir à Abidjan après avoir comparu du 07 au 18 mars à La Haye.

Annoncé comme un témoin à charge, cet ancien membre de la « Galaxie patriotique » (proche du pouvoir de M. Gbagbo), a présenté l’ex-chef d’Etat comme un « démocrate » et un « père » pour lui, estimant que les violences commises pendant la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011 en Côte d’Ivoire « n’étaient pas planifiées ».

M. Jichi avait déclaré entre autre à la barre que Laurent Gbagbo « n’est pas un criminel », regrettant toutefois qu’il n’ait « pas pris la bonne décision » de se « retirer » du pouvoir « pour que la Côte d’Ivoire continue » avec son adversaire d’alors, Alassane Ouattara.

Membre de l’Alliance des forces démocratiques de Côte d’Ivoire (AFD-CI, opposition), Sam l’Africain a été exclu de cette coalition initiée par le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) après que son nom ait été dévoilé par erreur comme un des témoins à charge pour ce procès, début février.

Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont poursuivis pour « crimes contre l’humanité » commis lors de la crise postélectorale qui a causé officiellement la mort de plus de 3.000 personnes en Côte d’Ivoire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment