11172018Headline:

Presidence du FPI-Laurent Akoun à Affi : “Ta candidature est de trop!”

akoun laurent

Le 5e vice-président du Front populaire ivoirien (FPI), Laurent Akoun, a qualifié samedi “de trop’’ la candidature à sa succession de l’actuel patron Pascal Affi N’guessan à la tête du principal parti de l’opposition, créé par l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, détenu à la Haye.

“Tant que Gbagbo ne sort pas, parce que c’est lui qui est le ciment, c’est autour de lui et lui seul qui peut nous rassembler, on ne bouge pas’’, a affirmé Laurent Akoun, lors d’un meeting à Koumassi (quartier populaire au sud d’Abidjan).

Ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan, qui dirige depuis 2001 ce parti en proie à des dissensions, postule pour un second mandat, lors du congrès prévu à la mi-décembre.

Face à lui, Laurent Gbagbo dont la candidature, malgré son incarcération à la Haye, avait été déposée début novembre par l’entremise de son fils Michel et de cadres du FPI.

Pour les partisans de M. Gbagbo, seul l’ancien chef de l’Etat peut encore fédérer les différents courants au sein du parti. Pour eux, tant qu’il est en prison, il n’est pas question de parler d’élections, pour ne pas “légitimer’’ l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Le camp Affi N’Guessan, aspire, quant à lui, à s’investir davantage dans le jeu politique et à participer à la présidentielle de 2015. Pour lui, la candidature de M. Gbagbo est “une erreur’’ qui “peut compliquer sa situation’’ à la CPI.

“Actuellement au FPI, il y a une candidature de trop (…) La sagesse commande que quand tu es de trop, poliment, gentiment, proprement tu te retires’’, a poursuivi M. Akoun, l’un des chefs de file du camp Gbagbo, faisant allusion à Affi N’guessan.

“Nous n’avons qu’un seul choix et ce choix s’appelle Laurent Gbagbo’’, a-t-il conclu sous les applaudissements des militants.

Le titre est de la rédaction

Autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment