12182018Headline:

RHDP: Menace sur le parti unifié et l’alternance en 2020, les révélations troublantes de La Présidente du RDR ,Dagri-Diabaté

L’alternance politique réclamée par le PDCI-RDA dans le cadre de l’alliance houphouétiste RHDP sera-t-elle effective en 2020? Au regard des dernières évolutions de la situation sociopolitique nationale, les chances d’une candidature unique RHDP sont bien maigres.

Pour une visite de courtoisie aux militants de son parti le week-end dernier à Korhogo, Henriette Dagri-Diabaté s’est bien lâchée. La Présidente du Rassemblement des républicains qui expliquait sa vision du parti aux militants, a livré un secret sur le parti unifié et l’avenir du RDR. «Le RDR doit (…) marcher sur ses deux jambes : celle qui consiste à être une organisation politique efficace; et celle qui consiste à être une organisation politique attractive et entendue du plus grand nombre. Fort de ces principes, le parti ne doit jamais perdre de vue que la finalité ultime de la politique est la conquête du pouvoir, au bénéfice de tous, sans jamais oublier les valeurs de PAIX et de Concorde qui sont les nôtres depuis la création de la Côte d’Ivoire Union dans la paix et le rassemblement. Je suis venue vous dire qu’en suivant ces principes nous avons entamé le chemin de la reconquête».

Ces propos de la nouvelle présidente du RDR sonnent clairement dans les oreilles des militants comme une remobilisation et une invitation à rester concentrés sur les objectifs du parti à la case. Porté au pouvoir en 2010 grâce au soutien du PDCI, le RDR a été plébiscité en 2015 à travers le candidature du Président Alassane Ouattara, candidat unique du RHDP, à la suite de l’appel de Daoukro lancé par Henri Konan Bédié. A moins de deux ans de la fin du mandat de l’actuel chef de l’Etat, le PDCI insiste sur la necesité d’une alternance en sa faveur en 2020. Apparemment, cette doléance risque de se voir confronter à la volonté du RDR de se maintenir au pouvoir.

Et cet appel d’Henriette Dagri-Diabaté en dit long: «Que de combats communs, menés, chers parents de Korhogo, à juste titre. Nous avons été récompensés. Car depuis 2010 et l’accession d’Alassane Ouattara à la magistrature suprême, la Cote d’Ivoire a renoué avec la paix, la prospérité et la stabilité. Elle se transforme véritablement (…)Le RDR nouveau, c’est un Parti qui doit tout d’abord garder sa force militante et sa puissance, lorsqu’il faut se mobiliser.

Nous devons être prêts. Pour cela, le Parti doit à nouveau, et avant tout, se préoccuper de ses militants. Car les militants sont le premier baromètre de la bonne santé d’un parti politique. Le RDR nouveau est aussi un Parti qui doit retrouver la confiance des Ivoiriens. C’est une impérieuse nécessité dans la période électorale qui s’ouvre», relève-t-elle.

Les élections sénatoriales auront lieu le 24 mars 2018. A moins d’une semaine de la date de clôture du depot des dossiers de candidatures, nul ne sait si le RDR et le PDCI iront en RHDP ou en rangs dispersés. Ces élections qui précèdent les élections locales régionales et municipales, sont en réalité, soutiennent des observateurs, un test pour comprendre si l’alliance houphouétiste tient encore la route au moment où le parti unifié est brandi par certains comme le préalable pour arriver à la présidentielle de 2020.

David YALA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment