11192018Headline:

Situation sociopolitique explosive: Konan Kouadio Siméon appelle Henri Konan Bédié à éviter le chaos aux Ivoiriens

Konan Kouadio Siméon dit KKS a élevé de vives inquiétudes ce mardi 31 juillet 2018 à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau par rapport à la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire et à l’élection présidentielle de 2020.

Lors d’une conférence de presse ce mardi, Konan Kouadio Siméon a attiré l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les dangers que font peser sur la Côte d’Ivoire ‘’la crise ouverte actuelle, provoquée par l’implosion de la coalition au pouvoir et l’approche de la fin du dernier mandat du président Ouattara’’. Pour l’ex-candidat malheureux aux présidentielles de 2010 et 2015, le contexte actuel à nous légué à deux ans de la prochaine élection présidentielle est une véritable bombe qu’il est vital pour la nation de désamorcer avec la plus grande sagesse et la plus grande délicatesse.

« La crise ouverte actuelle, provoquée par l’implosion de la coalition au pouvoir et l’approche de la fin du dernier mandat du président Ouattara sonne clairement la fin d’un cycle. La fin d’une génération qui aura été incapable de préserver l’héritage de paix légué par les pères fondateurs et la fin d’un système qui aura montré toutes ses limites et sa nocivité tant au plan social, économique et politique. Le contexte actuel à nous légué à deux ans de la prochaine élection présidentielle est une véritable bombe qu’il est vital pour la nation de désamorcer avec la plus grande sagesse et la plus grande délicatesse. Il impose de façon impérative et urgente la nécessité du consensus national autour d’idées fédératrices et fondatrices d’un nouveau contrat social au service du pardon, la réconciliation, et la paix et partant, de la cohésion sociale, du développement de la Côte d’Ivoire et du bien-être social de nos concitoyens », a-t-il déclaré.

Pour ce faire, Konan Kouadio Siméon en appelle à tous les acteurs politiques et en particulier au président Henri Konan Bédié, en raison de sa responsabilité morale historique (c’est à lui que le père de la nation a laissé le pays) et en sa qualité de doyen d’âge de tous, pour le rassemblement de tous sans exception afin d’en étudier les modalités. « Oui, monsieur le président, Dieu vous redonne-là l’occasion de rectifier le tir. Agissez en tant que père de tous et au-dessus de toute considération de couleur politique. En agissant ainsi, vous aiderez grandement à éviter le piège de la division et à transformer cette mauvaise passe politique en un tournant gagnant pour la réconciliation nationale et pour chaque habitant de ce pays », a-t-il supplié.

 

afrique sur-7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment