09152019Headline:

Centrafrique/Situation sociale: tendue dans une embuscade, plusieurs civils assassinés par les éléments du groupe armé 3R dans l’ouest

Mercredi 22 Mai 2019 – Vingt-six civils ont été tués mardi dans deux attaques perpétrées par un groupe armé, signataire d’un accord de paix et dont le chef a été nommé conseiller spécial dans le nouveau gouvernement.

Des éléments du groupe armé 3R (Retour, réclamation, réconciliation) ont attaqué deux villages situés à une cinquantaine de km de Paoua, près de la frontière avec le Tchad.

Selon une source onusienne , des éléments du groupe armé avaient organisé une réunion avec des habitants des villages de Koundjili et de Djoumjoum.

“Lorsque les villageois se sont présentés, les éléments de 3R auraient ouvert le feu sur eux de manière indiscriminée, tuant 12 civils à Koundjili et 14 à Djoumjoum, at-elle ajouté

La Minusca a condamné avec la dernière énergie ces tueries, le représentant du secrétaire général de l’ONU en Centrafrique, Mankeur Ndiaye.

Notons que le chef des 3R, Sidi Souleymane (alias Sidiki), figure dans le gouvernement comme conseiller spécial militaire” auprès du Premier ministre.

Il s’agit du massacre le plus important commis dans le pays depuis la signature, le 6 février dernier, d’un accord de paix entre le gouvernement et 14 groupes armés.

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment