06202018Headline:

Après les révélations de Hervé Naï: Voici ce que DJ Arafat à dit sur son arrivée à Abidjan ce vendredi

Quelques heures après les révélations de Hervé Naï confiant que « dès que DJ Arafat met les pieds au pays, on le prend à l’aéroport », le désormais ‘’Daï Chikan, l’ange’’ a riposté pour annoncer son retour sur Abidjan ce vendredi 15 juin. Et pour lui éviter une probable arrestation à sa descente d’avion, ses fans ont aussitôt manifesté leur intention d’aller bloquer en grand nombre, ce jour-là, l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

« Je ne défie pas la justice de mon pays, et je ne la fuirai pas non plus », ce sont les premiers mots de DJ Arafat qui tenait à faire cette mise au point mardi, dans la soirée, quelques heures après les révélations de Hervé Naï.

Dans un direct sur sa page Facebook, le désormais baptisé ‘’Daï Chikan, l’ange’’ a axé sa communication sur deux points essentiels, à savoir son concert de San-Pédro et sa condamnation.

Sur le point de sa condamnation, comme s’il voulait répondre à Hervé Naï qui nous confiait que le chanteur sera arrêté une fois à Abidjan, DJ Arafat a expliqué qu’il n’essaiera pas de dribler la justice ivoirienne non sans prendre l’opinion à témoin qu’il rentre ce vendredi 15 juin. « Je rentre à Abidjan vendredi », a-t-il confié. À l’en croire, c’est compte tenu du fait de son calendrier professionnel et aussi du fait qu’il ne recevait pas les convocations de la justice qu’il a raté ses différentes audiences pour se voir condamner à 12 mois de prison ferme assorti de 20 millions F Cfa de dommages et intérêts.

« Je présente encore une fois mes excuses à la justice ivoirienne compte tenu du fait que je n’ai jamais pu répondre aux différentes convocations, ce parce que je ne les recevais jamais. Je ne défie pas la justice de mon pays que je respecte d’ailleurs », a-t-il déploré. Au sujet de sa condamnation, il apprend que son avocat a fait appel et une fois de retour à Abidjan, il se rendra disponible pour dire sa part de vérité dans cette affaire espérant la clémence du juge. « Mon avocat a fait appel, je rentre à Abidjan ce vendredi. Je suis disponible à me faire entendre. J’ai certes été condamné, mais je ne vais pas fuir le pays », a-t-il révélé.

Une fois à Abidjan le vendredi 15 juin, DJ Arafat se rendra le lendemain samedi 16 juin à San-Pédro où il entamera l’étape 2 de sa tournée nationale du pouvoir. Aussi, a-t-il rassuré ses fans de la tenue de son concert le dimanche 17 juin au stade de la ville non sans les inviter à une grande mobilisation.

Aussitôt le message de leur ‘’président’’ lancé que ‘’les chinois’’, ses fans, ont annoncé un mouvement de soutien. Ceux-ci prévoient une grande mobilisation pour accueillir triomphalement leur champion à sa descente d’avion. Cette démarche, à les en croire, vise à la fois à démontrer la popularité de DJ Arafat et aussi à décourager quiconque voudrait arrêter l’artiste ce jour-là. Dans leur stratégie donc, en se rendant massivement à l’aéroport, ils le bloqueraient et pourront se manifester pour la relaxe du président de la ‘’Chine’’ au cas où il était arrêté par les forces de l’ordre.

De son côté, Hervé Naï, père de Marc Régis Naï reste persuadé que DJ Arafat sera arrêté s’il foulait le sol ivoirien. Rassuré que son avocat a mené toutes les démarches dans ce sens, Hervé Naï pense que « cela servira de leçon à tous ceux qui pensent être au-dessus de la loi ».

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment