08142018Headline:

Bagarre entre Booba et Kaaris, les deux rappeurs confient tout sur la toile…

Les deux rappeurs et leurs amis se sont battus dans le hall du Hall 1 de l’aéroport d’Orly. Les artistes et onze de leurs proches ont été placés en garde à vue en attendant d’être réauditionnés ce jeudi matin dans le cadre de l’enquête pour violences volontaires en réunion confiée à la Police aux frontières (PAF).   Les deux clans se renvoient chacun la responsabilité des coups. Quelques heures après la violente bagarre qui a éclaté dans un magasin duty free du Hall 1 du Terminal Ouest de l’aéroport d’Orly, les rappeurs Booba et Kaaris se trouvent tous deux en garde à vue, ainsi que onze de leurs proches. Si l’enquête, et les nombreuses vidéos qui ont filmé la violence avec laquelle les coups ont été portés, doivent tenter de démêler les origines de l’altercation, de chaque côté, on brandit la légitime défense.

“Je constate qu’un groupe d’individus comprenant le rappeur Kaaris s’en est pris à Booba. Il est clair sur les vidéos que ce groupe est arrivé de façon agressive et déterminée et a tenté de l’encercler”, indique l’avocat de Booba, précisant que, selon lui “certains auraient pu s’armer de bouteilles pour agresser”. “À partir de ce moment là seulement, Booba et ses accompagnateurs se sont défendus jusqu’à disperser ce groupe agresseur”, a encore ajouté l’avocat du rappeur.

Légitime défense

Dans l’autre camp, la version apportée est à l’exact inverse. Selon l’entourage de Kaaris, ce dernier attendait son vol avec trois de ses amis, son DJ et son manager. Booba l’aurait alors insulté. Un face à face entre les deux hommes aurait eu lieu avant que l’équipe du “Duc de Boulogne”, une dizaine de personnes, se mêle à l’échange. “Kaaris et ses amis étaient là dans un objectif de travail, narre Me Arash Derambarsh. Lorsque Kaaris s’est levé, des proches de Booba sont alors ce sont alors rués vers lui pour le frapper. C’est clairement une agression contre mon client.”

Et d’ajouter: “Toutes les vidéos prouvent que Kaaris et ses amis ont été pris à partie. Lorsque vous prenez des coups par plusieurs personnes, c’est sûr que vous vous défendez. Il a mis des coups mais en légitime défense.” Son confrère Me Yakouti abonde pour dédouaner son client de toutes responsabilités: “Dans toute ces histoires, il existe depuis très longtemps un dénominateur commun, et il semble que c’est Booba.” faisant allusion aux coups de sang anciens du rappeur.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment