12012022Headline:

Lutte contre la fragilité dans les zones frontalières nord : 3492 jeunes pris en charge par le Gouvernement dans la région de la Bagoué

3 492 jeunes dans la région de la Bagoué ont été pris en charge dans les différents dispositifs mis en place par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre les fragilités dans les zones du pays, sur un objectif de 4 672 bénéficiaires prévus, a annoncé le vendredi 11 novembre 2022 à Tengrela, le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré.

“À Boundiali, nous avons traité 1 112 jeunes. À Kouto, ce sont 1 298 bénéficiaires et à Tengréla, ils sont 1062 à avoir été pris en charge pour les Travaux à haute intensité de mains d’oeuvre (THIMO), l’apprentissage, le permis de conduire, les activités génératrices de revenus, les Moyennes et Petites Entreprises (MPE) et le Fonds d’appui aux Acteurs du Secteur Informel (FASI) etc.” , a détaillé le Ministre Mamadou Touré devant la jeunesse de Tengréla, en présence des membres de la mission conjointe comprenant les partenaires techniques et financiers.

La délégation conduite par le ministre Mamadou Touré a pu constater l’impact des mesures prises par le gouvernement afin d’apporter une réponse à la menace terroriste dans cette partie du pays.

“Notre vie a changé grâce à ce programme. l’État a fait beaucoup pour nous jeunes qui sommes très vulnérables face à ce que proposent les recruteurs pour les groupes terroristes. Certes, beaucoup reste à faire, mais nous avons confiance au gouvernement pour continuer d’amplifier les initiatives en faveur des jeunes”, a dit Ibrahim Touré, leader de jeunesse à Tengréla.

Pour Yéo Ténédja, recrutée dans le cadre des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO), les initiatives du gouvernement, dans le cadre de la lutte contre les fragilités dans les zones du nord, sont salutaires. “J’arrive désormais à faire face à mes besoins et à m’occuper de mes enfants. Ma vie a changé”, témoigne-t-elle très satisfaites.

Traoré Marius exerce aujourdhui le métier de rebobineur grâce à un appui financier de 200 000F reçus au compte du FASI. “Je dis merci au gouvernement pour ce programme d’insertion qui nous permet de retrouver le sourire”, a-t-il salué.

La réponse du gouvernement sous le leadership du Président de la République, Alassane Ouattara, face à la menace terroriste dans le nord du pays porte ses fruits. Loin de s’en satisfaire, le gouvernement envisage renforcer et accélérer les initiatives dans les 6 régions du Nord (le Bounkani, la Bagoué, le Poro, le Folon, le Kabadougou et le Tchologo).

Comments

comments

What Next?

Recent Articles