10232017Headline:

Côte-d’Ivoire-Fonction publique: Tout sur le déblocage des salaires -Plus de 6.000 fonctionnaires en attente

ministere de la fonction publique

Le déblocage des effets financiers des avancements des fonctionnaires a fait l’objet d’une conférence de presse, ce lundi 08 juin, au cabinet du ministre de la Fonction publique au Plateau.

L’honneur est revenu à Sanogo Bassirima, directeur de la Solde au ministère du Budget et Koffi Kouakou Christophe, directeur central des ressources humaines civiles de l’État au ministère de la Fonction publique de la réforme administrative, d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur la question. L’on retiendra de leurs interventions que c’est en janvier 2014 qu’a démarré l’opération de déblocage des avancements avec 31.788 fonctionnaires, pour un coût total de 18,7 milliards de Fcfa. Puis, à l’occasion de la fête du Travail, le 1er mai, le président de la République a annoncé le déblocage des avancements de l’ensemble des fonctionnaires à la fin du mois de mai 2015.

La mise en œuvre de cette décision du chef de l’État, reçue comme instruction, a conduit la Direction de la Solde du ministère du Budget et la direction des ressources humaines du ministère de la Fonction publique à arrêter des dispositions techniques pour son application effective à la bonne date. Ces dispositions ont permis de relever la population concernée par le déblocage à 128.828 fonctionnaires. Les conférenciers ont précisé que les fonctionnaires, qui n’ont pas atteint l’ancienneté requise de 2 ans de service effectif dans leur grade avant le 31 décembre 2014, pour bénéficier d’avancement, ne sont pas éligibles au déblocage indiciaire, vu que le déblocage n’est pas une augmentation générale des salaires. Ces personnes sont au nombre de 6.675 agents. Ainsi, le déblocage des salaires indiciaires devrait être effectif pour 122.153 fonctionnaires, pour un coût estimé à 77,3 milliards de Fcfa.

Cependant, MM. Sanogo Bassirima et Koffi Christophe ont fait remarquer que dans cette population, le déblocage est différé pour 6.459 fonctionnaires. Il s’agit de 1.781 enseignants du secondaire n’ayant pas encore d’actes de promotion dans les nouveaux emplois prévus par le profil de carrière du secteur Education/Formation et 4.678 cas dont la situation administrative reste à régulariser. En définitive, pour le mois de mai 2015, un effectif de 116.098 fonctionnaires a bénéficié du déblocage dont 92.738 fonctionnaires du secteur Education/Formation, 17.919 agents de santé et 5.441 éléments des forces paramilitaires (affaires maritimes et portuaires, douanes, eaux et forêts).

 

Franck SOUHONE

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment