09232018Headline:

Lutte contre la pauvreté: Emmanuel Macron s’est à plusieurs reprises prononcé sur les questions de développement en Afrique en l’occurrence “l’immigration”

Il s’est à plusieurs reprises prononcé sur la question. Lors de sa récente visite au Nigeria, le président français Emmanuel Macron est revenu sur plusieurs questions de développement en Afrique en l’occurrence l’immigration.

Dans un entretien qu’il a accordé à France 24, Emmanuel Macron n’a pas manqué de se prononcer sur la question den l’immigration clandestine. A l’en croire, moins qu’un problème de pauvreté, le phénomène relève du manque apparent de perspectives pour la jeunesse africaine sur le continent. « Une écrasante majorité de celles et ceux qui prennent la mer après des mois voire des années d’errance, de souffrance, d’om viennent-ils ? Ils viennent du Nigeria, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée. Est-ce que ces pays vivent moins bien qu’il y a 10 ans ? Non ! Moi c’est le discours que j’ai en responsabilité avec l’ensemble des dirigeants. Nous devons regarder qu’il y a une jeunesse qui considère qu’elle n’a plus d’espoir dans son pays et qui n’est pas la jeunesse pauvre., qui est la jeunesse à qui la famille peut payer un pécule, pour payer les trafiquants et rejoindre l’Europe. », a indiqué M. Macron. Qui a affirmé relativement à l’efficacité de la lutte contre la pauvreté, que celle-ci fait face à un problème démographique. En effet, a expliqué le numéro 1 français, la démographie galopante en Afrique, notamment dans les pays fortes anéantit les efforts de croissance de ces Etats.

« Il y a un problème. Ce problème il est démographique. (…) Quand vous êtes un pays pauvre ou vous laissez la démographie galopante, vous avez 7,8 enfants par femmes, vous en sortez jamais de ma pauvreté. Parce que, même quand vous avez un taux de croissance de 5% ou 6%, vous n’arrivez jamais à en sortir. D’autant plus que la concentration de la richesse ne se fait pas bien. », a déclaré le président français s’alignant sur une vision qu’il avait défendue exactement un an avant à Hambourg et qui lui avait valu de vives critiques aussi bien en Afrique qu’ailleurs dans le monde.

Emmanuel Macron ne s’est pas contenté de relever les principales difficultés qui freinent le développement du continent. Il a également fait des propositions allant dans le sens de leurs résolutions. Ainsi, a-t-il recommandé la maitrise de la démographie, en particulier dans les pays pauvres, la mise en place d’une politique d’éducation et de formation efficace sur place, la création d’emplois pour les jeunes et leur implication dans la prise de décisions relatives à la vie et au développement du continent.

« Donc avoir une politique de planning familial, une politique d’éducation des jeunes filles, de lutte contre le mariage forcé, c’est comme cela que l’Afrique deviendra un grand continent…. Ce sujet d ‘immigration il ne faut pas le regarder seulement par l’angle sécuritaire, il faut le regarder par l’angle moral, psychologique, civilisationnel. (…) C’est par une politique de responsabilité, c’est aussi en lui donnant l’accès à l’entrepreneuriat, à la vie politique. », a t-il relevé.

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment