06222018Headline:

Scandale au Guichet unique automobile: Le Dg des douanes fait encore des révélations

Invité de la 3e édition de la «Matinale de la Modernisation», plateforme d’échanges initiée par le ministère de la modernisation de l’administration et de l’innovation du service public, le jeudi 31 mai 2018, au 20e étage de l’immeuble Sciam au Plateau, le Directeur général (Dg) des douanes ivoiriennes, le colonel-major Da Pierre Alphonse, est intervenu sur le thème :« Modernisation de l’administration des douanes, quels défis ? ».

Le premier responsables des douanes ivoiriennes, actualité oblige, a dû répondre aux questions des journalistes concernant le scandale de dédouanement frauduleux de véhicules au Guichet unique automobile (Gua). Dans ses explications livrées sur la question, l’officier supérieur a déploré que l’administration qu’il dirige ait été contournée dans cette affaire. «Les douanes ivoiriennes ne constituent qu’un maillon du Guichet unique automobile, géré par un acteur privé, en l’occurrence Côte d’Ivoire Logistique. Ce qui s’est passé sur cette plateforme, c’est que l’on a contourné la Douane», a estimé le conférencier, soulignant que la fraude a été découverte par ses services.

«Tout est parti du constat, fin 2017, des insuffisances au niveau des recettes du bureau des douanes du Guichet unique automobile. Une enquête diligentée sur la plateforme a permis de confirmer la fraude et une plainte a été déposée auprès de la justice», a-t-il développé. Pour ce qui est de la modernisation des douanes ivoiriennes, le colonel-major Da Pierre a fait l’historique du processus, situant ses prémices dans un vaste programme de l’administration ivoirienne, initié par le président Félix Houphouët-Boigny. «Pour ce qui est de l’administration douanière, elle a bâti son processus de modernisation autour de six axes majeurs, à savoir :la simplification et la sécurisation des procédures ; le renforcement des contrôles sur la base de l’analyse des risques ; la modernisation des régimes suspensifs, la maitrise et la rationalisation des exonérations ; le renforcement des contrôles après dédouanement et de la lutte contre la fraude ; la modernisation de la gestion des ressources humaines, de l’organisation et de la conduite des opérations ; le renforcement des systèmes d’information», a indiqué l’orateur.

En conclusion, le colonel-major Da Pierre a précisé que la modernisation a permis aux douanes ivoiriennes d’améliorer leurs recettes qui sont passées de 973 milliards de F Cfa en 2012 à 1723 milliards de F Cfa en 2017.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment