05292017Headline:

La déclaration prophétique de Fidel Castro sur Obama et le pape François se realisa…

castro

L’invérifiable déclaration prophétique de Fidel Castro sur Obama et le pape François

Depuis quelques semaines, Fidel Castro semble en passe de détrôner son ancien compagnon révolutionnaire Che Guevara comme totem de la culture populaire, grâce à une citation prophétique de 1973 qui inonde les réseaux sociaux :

« Les Américains viendront dialoguer avec nous le jour où leur président sera un Noir et le pape un Sudaméricain. »

En espagnol, en anglais et même en arabe, la phrase s’est répandue comme une traînée de poudre à mesure que les Etats-Unis et Cubaamorçaient leur rapprochement historique, sept ans après l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis et deux ans après la prise de fonction de François, premier pape sud-américain – deux évènements pour le moins imprévisibles en 1973.

De nombreux internautes ont rapidement émis des doutes sur l’incroyable clairvoyance du leader de la révolution cubaine, conscients que le web regorge de citations tronquées, ou tout simplement fausses.

A la suite de Buzzfeed et Slate.fr, nous avons tenté de vérifier l’authenticité de cette citation. Comme l’ont souligné nos confrères, aucune occurrence de la phrase ne semble exister sur le web avant 2014, ce qui est mauvais signe pour une phrase censée avoir été prononcée en 1973.

Une blague…

Cette phrase apparaît pour la première fois sur Twitter le 17 décembre 2014, jour de l’annonce du rapprochement diplomatique de La Havane et Washington par Obama et Castro : le journaliste Vincent Bevins, correspondant au Brésil du LA Times, reprend en anglais ce qu’il présente alors comme une « blague » circulant sur les pages Facebook brésiliennes :

Celle-ci se mue rapidement en meme et se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux :

Quelques jours plus tard, Paris Match raconte que la blague « court les ruelles ripolinées du centre de La Havane ».

…devenue prophétie

Le ton change progressivement au printemps 2015 : la même phrase circule désormais sous la forme d’une citation présentée comme véridique, issue d’un entretien de Fidel Castro avec un (…)

Lire la suite sur lemonde.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment