05232017Headline:

USA /La belle histoire du jour – En cachette, ils font venir sa mère du Nigéria pour sa remise de diplôme-emouvant!

USA /La belle histoire du jour – En cachette, ils font venir sa mère du Nigéria pour sa remise de diplôme-emouvant!

RETROUVAILLES – Des lycéens du Maryland ont collecté plus de 2000 dollars en secret pour faire venir la mère de leur camarade à la remise de diplômes de son fils, depuis le Nigéria. L’étudiant en basket n’avait pas vu sa mère depuis quatre ans.

La dernière fois que Felicia Ikpum a vu son fils, il avait 16 ans et s’envolait vers les Etats-Unis, pour devenir basketteur professionnel. C’était il y a quatre ans. Fin mai, son fils, Mike Tertsea, devait recevoir son diplôme dûment mérité dans le Maryland, sans elle faute de moyens. Mais c’était sans compter sur le dévouement de ses camarades.

Après avoir lu un article sur Mike dans le journal de l’école John Carroll en février dernier, l’une des étudiantes et camarades de l’intéressé a décidé de lever des fonds discrètement pour permettre à Felicia de traverser l’Atlantique et de serrer son fils dans ses bras le jour J de la cérémonie. Les jeunes gens ont tout de suite réagi, selon le récit du journal étudiant The Patriot révélé par CBS News.

Une mobilisation générale

Chaque étudiant de la promotion de Mike a participé, en faisant passer leurs dons pour un budget communautaire lors d’une retraite étudiante. Avec une cagnotte de 1400 dollars (près de 1200 euros), les élèves devaient cependant réunir 500 dollars supplémentaires pour acheter le billet d’avion et régler les frais de visa à Felicia.

Grâce à un apport de 200 dollars de la proviseure, en plus de l’aide d’autres étudiants, les cachottiers ont finalement pu passer à l’action un mois plus tard. Et le 20 mai, Felicia atterrissait à l’aéroport de Bel-Air, avant de tomber dans les bras de son fils de 20 ans qui l’attendait avec impatience. “C’était de l’amour et de la joie à l’état pure”, témoigne Shari Dettority, mère de la famille d’accueil de Mike aux Etats-Unis. “Ils ne pensaient pas se revoir avant la fin des études de Mike, au moins”.

Des liens très forts entre mère et fils

Sans père, Mike a grandi au Nigéria auprès de Felicia qui l’a toujours poussé à suivre des études malgré leurs peu de moyens. C’est grâce à cette mère dévouée que le jeune homme a rencontré un entraîneur de basket à l’âge de 11 ans. Les cinq années suivantes, Felicia l’a encouragé à s’entraîner, lui valant finalement une bourse scolaire pour partir aux Etats-Unis.

Le jour de la remise des diplôme, fin mai, Felicia a tenu le bras de son fils en tenue d’honneur le long d’une allée, une rose à la main et un large sourire aux lèvres. “Je n’ai jamais eu d’autres modèles qu’elle”, a témoigné Mike, ému du geste de ses camarades. “C’est la plus belle personne que je connaisse”.
metronews.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment