11282020Headline:

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: Analyse de Alexi Gnagno sur la présidentielle « tout dépend du peuple de Côte d’Ivoire pour dire non à Ouattara.

Pour Alexi Gnagno qui fait une analyse de la présidentielle, « tout dépend du peuple de Côte d’Ivoire pour dire non à Ouattara.
Avez-vous écouté les deux députés européens dans le débat d’Afrika Europa sur le simulacre d’élection que Ouattara compte organiser le 31 octobre 2020 ? Ils reconnaissent bien que Ouattara viole la constitution mais pour eux, l’Europe ne peut rien faire pour le moment.

Elle ne peut pas faire grand-chose , dit Maria parce que le temps qui nous sépare de l’élection est trop court pour agir alors que les procédures pour parvenir à des décisions sont longues. Et puis de toutes les façons, le conseil de l’Europe qui a le pouvoir de décision n’est pas obligé de s’appuyer sur les recommandations du parlement.

Pour elle, il faudra donc attendre de voir comment les choses vont se passer le 31 octobre et au-delà pour aviser. Pour le député Gorens, de toutes les façons , l’Europe n’a pas à se substituer aux africains alors qu’elle-même n’arrive pas à sévir contre des pays membres de l’Union, comme la Pologne et la Hongrie à cause de ses propres règles de fonctionnement , principalement à cause de la règle de l’unanimité moins un parce qu’il y a deux pays en cause.

Alors pour lui, si L’Europe n’arrive pas à régler un probleme qui la concerne directement, pourquoi irait-elle imposer des solutions en Afrique. Il souhaiterait donc que l’organisation régionale, c’est-à-dire la CEDEAO s’occupe du problème ivoirien, l’Europe restant en appui.

Ce débat a été très utile parce qu’il a situé les uns et les autres sur l’état d’esprit des européens. L’Europe qui avait été très présente en 2010, ne fera donc rien. Elle va continuer de financer une élection antidémocratique pour consacrer ce que Guillaume a appelé « un coup d’état civil ». La CEDEAO qui a demandé à l’opposition de participer au scrutin sera aussi là.

L’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF) vient de se signaler en annonçant une dizaine d’experts internationaux. C’est donc ceux qui ont aidé Ouattara à faire main basse sur le pouvoir d’état en Côte d’Ivoire qui essaient de l’aider sans le dire ouvertement parce que la violation de la constitution est trop flagrante, mais ont-ils vraiment besoin de le dire ? Tout dépendra finalement du peuple de Côte d’Ivoire qui a rendez-vous avec son histoire le 31 octobre 2020.

yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles