09212019Headline:

Sécurité autour des obsèques de DJ Arafat: le préfet d’Abidjan demande « aux organisateurs de discipliner tous les rassemblements »

Depuis le décès de Arafat le lundi 12 Août 2019, plusieurs rassemblements se font ça et là. Le Préfet Vincent Tohi Bi s’inquiète du volet sécuritaire.

Depuis les événements malheureux de janvier 2013 pendant lesquels plusieurs dizaines de jeunes ont perdu la vie dans des bousculades au Plateau, la Préfecture d’Abidjan a mis sur pied un Poste de Commandement Fixe qui assure le suivi et l’encadrement de tous les événements attirant un grand monde (fêtes de fin d’année, grands rassemblements politiques, concerts, fêtes nationales, fêtes religieuses, etc).

Les obsèques de DJ Arafat, qui draineront un monde important devront être convenablement encadrées afin d’éviter d’autres situations sécuritaires regrettables. D’où la mobilisation du PCF que préside le Préfet d’Abidjan. C’est le sens de la réunion de ce lundi à la Préfecture de Région d’Abidjan avec toutes les forces de sécurité, les pompiers, l’ONPC, la SODECI, la CIE, La Croix-Rouge, le SAMU, le District et les Communes d’Abidjan.

Les organisateurs des obsèques de DJ Arafat ont été exceptionnellement invités à cette réunion à l’effet de fournir toutes les informations précises permettant à l’Administration de faire son travail régalien de sécurisation, de secours et d’assistance aux populations, quelle que soit la nature des événements. Il a été demandé également aux organisateurs de discipliner tous les rassemblements, manifestations d’hommage dans différents endroits afin que l’occupation de l’espace public ne soit pas anarchique et qu’il y ait un meilleur encadrement sécuritaire, pour le bien de tous, en ce moment de grande émotion nationale et internationale.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment