12112018Headline:

Abidjan: Meeting Gabriel Tiacoh, des athlètes de grande renommée attendus à Abidjan ?

Le président de la Fédération ivoirienne d’athlétisme, Jeannot Kouamé Kouadio (au centre), a donné des informations sur le meeting Gabriel Tiacoh
La Fédération ivoirienne d’athlétisme (FIA) organisera, le mercredi 20 juin 2018, le meeting Gabriel Tiacoh couplé aux championnats nationaux juniors et seniors qui auront lieu, au Stade Houphouët Boigny. Et c’est pour donner de plus amples informations sur ces deux rendez-vous que le président de la FIA, Kouamé Kouadio Jeannot, a animé une conférence de presse, le mercredi 13 juin 2018, au siège même de ladite Fédération.

Le meeting Gabriel Tiacoh reprendra ses droits, après 4 ans d’interruption. Le président de la Fédération ivoirienne d’athlétisme, Kouamé Kouadio Jeannot, a livré cette information à la presse, le mercredi 13 juin 2018, au siège de ladite fédération, sis au Stade Houphouët Boigny, à Abidjan. « Nous allons organiser le mercredi 20 juin 2018, les championnats nationaux juniors, seniors et le meeting Gabriel Tiacoh. Les championnats nationaux juniors auront lieu à partir de 8 heures et le meeting à partir de 14 heures. Cette compétition phare qui est le meeting Gabriel Tiacoh, et dont la dernière édition a été organisée en 2014. Nous voulons relancer cette compétition. Une sélection a été faite en se basant sur certaines performances de la sous-région. 8 pays seront représentés à ce meeting : le Togo, le Mali, le Bénin, le Burkina, le Sénégal et bien sûr la Côte d’Ivoire, pays organisateur. Le Ghana n’a pas encore répondu. Nous avons déjà bouclé, mais ils nous ont fait signe. Il y a un seul athlète qui vient du Liban, qui va prendre part à cette compétition. », a précisé le président de la FIA.

Et Kouamé Kouadio Jeannot de donner d’autres précisions sur les deux compétitions. « Les championnats juniors et seniors, c’est sur la base des minima. Nous avons élaboré des minima en début de saison, que nous avons donnés aux différentes ligues. A l’issue des compétitions qui ont été organisées dans les ligues et ce que la Fédération a eu à organiser, les athlètes qui ont répondu et qui ont pu réaliser les minima ont été sélectionnés sur cette base. Ils vont s’affronter ici, le même mercredi 20 juin 2018, dans la matinée. Et l’après-midi, nous allons assister au meeting. Et notre athlète phare qui va prendre part à cette compétition, c’est Cissé Gué Arthur qui sera opposé au Gambien Adama Jammet. Ce sont des athlètes de niveau mondial. Au niveau des dames, nous avons aussi Gina Bass de la Gambie. Et Grah Mireille Parfaite, l’Ivoirienne qui est en France, qui va représenter la Côte d’Ivoire. »

Au niveau des dames, les athlètes auront à affronter les épreuves suivantes : 100m, 200m, 400m et le triple saut tandis que chez les hommes, le 100m, 200m, 400m, le saut en longueur et le lancer de poids seront au menu.

Le président de la FIA a dévoilé les objectifs visés en relançant le meeting Gabriel Tiacoh. « Quand une fédération veut faire la promotion de sa discipline, il faudrait que vous arrivez à donner des opportunités de compétition aux athlètes. Nos athlètes sont en train de se promener un peu dans le monde entier pour pouvoir chercher des compétitions en vue des jeux olympiques de 2020. Nous nous disons qu’il n’est pas normal que nos athlètes cherchent des compétitions dans d’autres pays et que nous-mêmes n’organisions pas des compétitions pour les y inviter. Le second objectif, c’est pour que la population ivoirienne voit qu’on peut organiser des compétitions internationales ici. Et cela va inciter nos jeunes scolarisés ou non à pratiquer la discipline. ».

Selon Kouamé Kouadio Jeannot, à peu près 92 athlètes sont attendus au meeting Gabriel Tiacoh. Pour terminer, il a lancé un appel à la mobilisation à la population ivoirienne. « Nous invitons la population à venir assister à cette compétition parce qu’ils n’ont pas l’habitude de voir Cissé Gué courir, et notre petite perle Kodjo Désiré qui est en train de monter au 400m, ils ne connaissent pas Adama Jammet. L’athlétisme, c’est la discipline mère. Comme on le dit, le football, c’est le sport roi, mais l’athlétisme, c’est la discipline mère. Les autres disciplines sont nées à partir de cette discipline. Il faudrait qu’on vienne soutenir l’athlétisme qui se porte très bien aujourd’hui sur le plan international. »

Adolphe ANGOUA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment