12052016Headline:

(Exclusif)Côte-d’Ivoire: Wilfried Zaha sociétaire du club anglais de Crystal Palace choisit les Éléphants

wilfried-zaha

Selon des informations qui nous sont parvenues de Londres ce soir [27-11-2016], l’ailier Ivoiro-Anglais de 24 ans, Wilfried Zaha, sociétaire du club anglais de Crystal Palace, a définitivement choisi d’évoluer avec la sélection nationale de la Côte-d’Ivoire.

Les négociations entamées depuis de longs mois entre les responsables de la Fédération Ivoirienne de Football et le joueur [avec sa famille biologique et son agent], ont été finalisées ce dimanche à Londres. Le président de la FIF, Sidi Augustin Diallo et l’entraineur des Eléphants Michel Dussuyer, ont tous les deux fait le déplacement de Londres pour finaliser l’accord.

Pour rappel, l’ancien joueur de Manchester United Wilfried Zaha, né à Abidjan et arrivé en Angleterre à 3/4 ans, a été à plusieurs reprises sélectionnés dans les équipes espoirs d’Angleterre. Le joueur, qualifié de grand talent du football anglais, a même été à deux reprises sélectionné pour des matchs amicaux avec la sélection A de l’Angleterre. Mais Zaha n’ayant jamais évolué en match officiel avec l’Angleterre restait sélectionnable en équipe de Côte-d’Ivoire, selon les règles de la FIFA.

La première sélection officielle du joueur avec les Eléphants ne devraient pas tarder selon nos sources à Londres.
GDA

nintchdbpict000278449735-e1477770288816

Monsieur Benjamin Doué (président de l’Union des ressortissants de Duékoué en UK) donne des précisions

L’annonce de l’arrivée de Wilfried Zaha chez les Éléphant a suscité de nombreuses réactions. Nous avons approché Mr Benjamin Doué (président de l’union des ressortissants de Duékoué au Royaume-Uni dont le père de Wilfried est membre du comité des sages, pour en savoir plus sur l’évolution des tractations.

Mr Doué, pouvez-vous en dire un peu plus sur l’arrivée de Wilfried Zaha chez les Éléphants footballeurs ?

Je voudrais vous remercier pour l’occasion que vous me donnez de faire des précisions sur cette affaire.
C’est le capitaine des Eléphants Gervinho qui le premier a pris contact avec la famille de Wilfried Zaha, suivi par le président de la FIF. Il faut dire que ces différents entretiens se sont déroulés dans un esprit de cordialité et de franchise.

Quelle a été la suite de ces premières démarches ?

Apres ces deux premiers entretiens le père de Wilfried est allé porter l’information à son fils. Il n’est pas allé le rencontrer tout seul à ce sujet. Il y est allé avec le père spirituel du footballeur en l’occurrence le pasteur Luc de succès.

Et ce fut même l’homme de Dieu qui porta l’information à Wilfried. Au terme de cette rencontre, le footballeur donna son accord de principe pour évoluer avec les éléphants. Il n’a donc pas trainé les pieds comme je l’ai lu dans la presse.

Qu’est ce qui coinçait alors ?

Absolument rien. Le président de la FIF et l’entraineur des éléphants sont à Londres aujourd’hui pour rencontrer le joueur et entamer les démarches administratives liées à sa qualification. Et les choses se déroulent bien. De son côté Wilfried est dans une grande forme. Il vient de marquer deux buts en championnat.

Pourquoi avaient-ils refusé la sélection ivoirienne auparavant ?

Les choses ne sont pas aussi simples que le pensent un certain nombre de nos compatriotes. On ne va pas refaire l’histoire. Mais qu’on sache que Wilfried est arrivé au royaume uni à l’âge de trois ans et demi et n’est pas retourné en Côte-d’Ivoire depuis. Evidemment sa psychologie ne peut pas être la même que pour nous autres qui sommes venus ici adultes. Ensuite il jouait en deuxième division lorsqu’il fut convoques en équipe nationale d’Angleterre. C’était le plus grand talent prometteur en Angleterre à cette époque. Pouvait-il refuser alors qu’il n’avait pas été appelé au même moment chez les Éléphants ? La presse anglaise disait même à l’époque que cette convocation était faite pour empêcher un tel talent d’échapper à la sélection nationale ivoirienne. Il faut donc relativiser les choses quand on parle de cette histoire.

Correspondance particulière

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment