07262021Headline:

Côte-d’Ivoire / Procès Novotel : C’est au tour de l’ancien ministre du Commerce de témoigner à la barre, la semaine prochaine….

 

L’ancien ministre ivoirien du Commerce, Jean-Louis Billon, dont la présence au procès « des disparus du Novotel » avait été souhaitée il y a une semaine par la défense, est annoncé à la barre le mardi 04 avril par le juge Mourlaye Cissoko, à la suspension de l’audience de mercredi.

« La défense a promis faire diligence pour faire comparaître le témoin Jean-Louis Billon à la date du mardi, donc nous allons suspendre l’audience jusqu’à mardi », a déclaré M. Mourlaye qui « espère que le ministre sera dans la salle » d’audience au jour indiqué.

Selon le juge, la défense devait adresser une citation à comparaître à M. Billon, ajoutant que si après la citation le témoin ne se présente pas « la cour en tirera toutes les conséquences ».

Jeudi, la défense avait souhaité la comparution de Jean-Louis Billon, ancien patron du géant ivoirien de l’agro-industrie Sifca dont le français Yves Lamblin était le directeur.

L’avocat principal des accusés, Me Rodrigue Dadjé, a indiqué que « la défense a des questions à lui poser dans le cadre de la procédure.

Le 04 avril 2011, Yves Lamblin et ses collaborateurs le béninois, Raoul Adeossi, le malaisien, Chelliah Pandian, ainsi que son compatriote Stéphane Frantz Di Rippel, alors directeur du Novotel d’Abidjan ont été enlevés par un commando pour ne plus jamais réapparaître.

Parmi ces personnes disparues, seul le corps de Yves Lamblin a été formellement identifié.

Ouvert le 31 janvier au tribunal de Yopougon (ouest d’Abidjan), le « procès des disparus du Novotel » est entré dans sa phase de confrontation des témoins.

LKO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles