11282021Headline:

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo parle de son divorce pour la première fois

En voyage au RDC, l’ex-première dame a profité de son séjour pour évoquer pour la première fois sa séparation avec Laurent Gbagbo. Devant des centaines de femmes congolaises, Simone a fait plusieurs révélations dont sa bastonnade le 11 avril 2011… Simone Gbagbo demande aux femmes africaines d’être fortes en s’assumant devant les hommes.

Simone Gbagbo a levé le voile sur deux aspects cruciaux de sa vie. Des moments de vie qui marquent et dont elle porte les séquelles aujourd’hui. Mais, elle est passée à une autre étape de sa vie, avec l’aide de Dieu et parce qu’elle cultive une personnalité intrinsèquement forte. C’est ce qu’elle veut pour ses sœurs africaines. Qu’on croit être bonnes juste pour faire la cuisine. Face à des femmes congolaises, elle revient sur son divorce et ce qu’elle pense de Laurent Gbagbo.

« J’ai traversé des épreuves qui sont très fortes mais j’ai eu la grâce d’être guérie par Dieu a t-elle affirmée. Quand le problème de divorce s’est présenté, j’avais suffisamment d’énergie en moi pour également faire face. Ce qu’on nous dit c’est : Femmes soyez soumises à vos maris. Et moi je pense avoir faire cela dans ma vie. Peut-être que je n’ai pas fait totalement ce qu’il espérait, on ne sait jamais», déclare Simone Gbagbo sur son divorce.

« Je n’ai même pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie », s’insurge Simone Gbagbo. Qui pense que « Les hommes peuvent être complexés parceque leur épouse a une personnalité qu’il considère comme une personnalité trop forte qui les écrase ».

Sur la prétendue influence qu’elle aurait eu lors du magistère de son mari de 2000 à 2011, Simone Gbagbo a rectifié: « On dit que vous avez interféré dans le travail de votre mari . Ça c’est ce que FRANCE24 , TV5 MONDE dit . Ce n’est pas la vérité. Je ne dis pas que mon mari ne m’interrogeait pas, ce que je croyais juste de lui répondre, je lui répondais. C’est vrai que dans l’expérience que j’ai vécue, je considère qu’il y a des injustice quand même que j’ai vécues ».

Simone Gbagbo parle aussi du 11 avril 2011. Elle rappelle le traitement qu’elle subissait au moment où Laurent Gbagbo lui était plutôt ménagé par les hommes de Ouattara. « Au moment de mon arrestation , j’ai été battue comme ce n’est pas permis. Mon mari, lui au contraire, ils sont venus, ils l’ont protégé, lui qui était le chef de l’état. Parce-que je suis une femme. Ils m’ont battue. Parce-que je ne suis pas restée à la maison pour faire la cuisine et à m’occuper des enfants », se souvient Simone Gbagbo.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Recent Articles