07012022Headline:

Un soldat sud-coréen arrêté par Séoul après avoir tenté de combattre en Ukraine

Un militaire sud-coréen en service a tenté d’aller se battre en Ukraine, mais n’a toutefois pas réussi à traverser la frontière ukraino-polonaise et a dû rentrer au pays. Un retour qui s’est mal déroulé puisqu’il a été arrêté lors de son arrivée sur le territoire coréen.

De nombreuses histoires circulent sur des Allemands, des Américains, des Français ou des Polonais qui sont partis prêter main forte à l’armée ukrainienne dans sa résistance face à la Russie. Mais un Sud-Coréen a également tenté sa chance. En plein service militaire, un marine a déserté afin de combattre à plus de 7 500 km de chez lui.

Le feuilleton a duré plus d’un mois et a débuté lorsque le jeune homme est arrivé en Pologne fin mars. Mais les autorités locales lui ont interdit de traverser la frontière avec l’Ukraine. Malgré cet échec, il a refusé à plusieurs reprises de rentrer dans son pays et a même évoqué sur les réseaux sociaux les difficultés qu’il a connues dans l’armée coréenne. Finalement, sa tentative de rejoindre l’Ukraine se termine derrière les barreaux.

Jusqu’à 10 ans de prison pour le conscrit
Ce lundi, le ministère de la Défense a annoncé qu’il avait été arrêté dès son arrivée en Corée du Sud. Le conscrit, dont l’identité n’a pas été dévoilé, a brisé plusieurs interdictions. Tout d’abord, le pays avait interdit tout voyage en Ukraine pour ses ressortissants depuis mi-février, mais surtout les hommes effectuant leur service militaire ont interdiction de quitter le pays sans l’autorisation de l’armée. Un crime qui peut entrainer une peine de dix ans de prison dans un pays toujours officiellement en guerre avec le Nord.

L’annonce de cette arrestation intervient quelques jours après celle de la mort d’un des quatre Sud-Coréens partis combattre aux côtés des Ukrainiens.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles