06252022Headline:

Bangladesh: deux millions de personnes frappées par les inondations.

Au Bangladesh, plus de deux millions de personnes seraient prises au piège par les eaux. Le nord-est du pays est submergé et la situation pourrait s’aggraver ce samedi 18 juin. Un nouveau désastre dans ce pays de 160 millions d’habitants particulièrement vulnérable au changement climatique.

Le mois dernier, une crue a frappé ces régions du nord et du nord-est du Bangladesh, détruisant les cultures, ravageant les maisons et le réseau routier et tuant au moins 12 personnes, rapporte notre correspondant à Bangalore,Côme Bastin. Le pays reprenait à peine son souffle lorsqu’il a été frappé par une deuxième mousson dévastatrice.

Pour tenter de venir en aide aux habitants dont les maisons sont inondées et qui vivent sans électricité, l’armée a été déployée. Beaucoup ont trouvé refuge sur des bateaux mais la tâche s’annonce immense alors que de nombreuses régions sont submergées, en particulier Sunamganj ou Sylhet, ou l’aéroport est inutilisable.

Les pluies de mousson ont fait au moins 41 morts et plus de quatre millions de personnes sont bloquées à la suite des inondations, selon un nouveau bilan de la police. La foudre qui accompagne ces précipitations a tué 21 personnes depuis vendredi, tandis que quatre autres sont mortes lors de glissements de terrain, selon la même source.

Avec un niveau d’élévation bas par rapport à la mer, 130 rivières alimentées par l’Himalaya dont la fonte des glaces s’accélère, et des phénomènes climatiques extrêmes de plus en plus fréquents, comme les cyclones, le Bangladesh est l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique du monde.

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de l’ONU, environ 17% des 160 millions d’habitants du Bangladesh vont devoir déménager au cours de la prochaine décennie si le réchauffement persiste au rythme actuel.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles