04152021Headline:

Nicolas Sarkozy: «Je ne peux accepter d’avoir été condamné pour ce que je n’ai pas fait»

Nicolas Sarkozy pourrait-il purger une peine de prison ?
Dans ce procès, l’ancien chef de l’Etat a été condamné à trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis, par le tribunal correctionnel de Paris. Mais la défense de Nicolas Sarkozy a immédiatement interjeté appel du jugement, suspendant de fait sa condamnation avant un second procès.
Reste que, même si cette peine venait à être confirmée en deuxième instance, il semble peu probable que Nicolas Sarkozy passe effectivement par la case prison.

En effet, ni le Parquet national financier (PNF) ni le ministère public n’avaient requis de mandat de dépôt à l’encontre de Nicolas Sarkozy. En d’autres termes, il n’a pas été demandé l’incarcération immédiate de l’ancien président de la République en cas de condamnation.

Dans une interview accordée au journal LEFIGARO, l’ancien président français Nicolas Sarkozy dit ne “pas accepter d’avoir été condamné pour ce que je n’ai pas fait”.

Nicolas Sarkozy: «Je ne peux accepter d’avoir été condamné pour ce que je n’ai pas fait»
LE FIGARO. – Qu’avez-vous fait après votre condamnation? Étiez-vous en colère?
Nicolas SARKOZY. – J’ai passé la soirée avec ma famille, nous avons regardé la série The Killing. En colère? Non. il y a longtemps qu’elle est passée. Mais j’ai ressenti l’injustice profonde, choquante, des procédures lancées contre moi depuis dix ans. J’ai aussi conservé ma détermination pour que triomphent le droit et la justice, comme cela devrait se produire dans un État de droit. À chaque fois que ces règles sont bafouées, comme c’est le cas dans cette affaire, mon indignation et ma détermination sont décuplées. J’ai reçu de très nombreux témoignages de soutien d’observateurs français et étrangers qui se disent effarés par ce qui est en train de se passer. Je sais que nous sommes dans un combat de long terme. J’ai fait appel de la décision, peut-être faudra-t-il que ce combat s’achève devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Ce serait pour moi une souffrance que d’avoir à faire condamner mon.

Par ailleurs, la présidente du tribunal avait indiqué que la partie ferme de sa peine pourrait être aménagée avec une “détention à domicile sous surveillance électronique”, comme cela est précisé dans le délibéré du 1er mars 2021. Désormais, l’ancien président ayant fait appel du jugement, il reste présumé innocent jusqu’à ce que sa condamnation soit confirmée – ou non – lors d’un second procès.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles