01172019Headline:

Abidjan: Boko Fidèle, président de la Jeunesse MFA : « Le lundi, nous allons attaquer Ouattara et sa bande ! »

Les pagnes du RHDP avec l’image d’Houphouët décriés, La démission du 1er ministre réclamé.
(Boko Fidèle, pdt Jeunesse MFA ) : « Le lundi, nous allons attaquer Ouattara et sa bande ! »

« Malgré la forte armée de Blaise Compaoré, il n’est plus au Burkina! » (Valentin Kouassi, pdt JPDCI Urbaine)

« Nous allons installer Ehouo Jacques  ! » (Achille Gnaoré, pdt des parlements et agoras de Côte d’Ivoire)

Mme Kokola Cécile (responsable UFPDCI) : « Gon démissionne ! Tu n’as pas pu été à la hauteur. »

Les jours qui s’annoncent pour la vie politique ivoirienne seront chauds, notamment au Plateau, centre des affaires économiques et administratives. En effet, la jeunesse du PDCI-RDA, après son meeting tenu ce samedi 5 janvier 2019 à la Permanence du parti au Plateau, a décidé d’installer par des marches et siting son maire élu, Jacques Ehouo ; un maire dont la victoire a été proclamée par la CEI et validée par la Cour Suprême. Toutes dispositions légales qui butent face à l’entêtement d’un régime qui exaspère de plus en plus l’opposition ivoirienne venue nombreuse à ce meeting pour taguer le pouvoir d’Abidjan. Ci-dessous, les propos succincts des responsables de partis politiques et des organisations de jeunesses proches de l’opposition.

Achille Gnaoré, président(pdt) des parlements et agoras de Côte d’Ivoire: « lundi, nous allons installer Ehouo Jacques. 
Quand tu danses avec un aveugle, souvent il faut toucher son pied pour montrer que tu es là. Y’a rien en face (le public en chœur, c’est maïs !)Oui , nous le pouvons. La jeunesse du PDCI est formidable. Hier j’étais venu soutenir mon frère jumeau Kouassi Valentin, parceque Akossi Bendjo, meilleur maire d’Afrique de l’Ouest. Et bizarrement ici en Côte d’Ivoire, on dit qu’il a volé. Donc ici là, ils ne connaissent pas les normes internationales. Mais ce n’est pas grave ! Mais vous avez démontré que vous êtes présents. Pour ces élections municipales, vous êtes revenus pour dire qu’ici le Plateau là, on ne peut pas te laisser ça !On ne peut jamais te laisser ça !Et c’est pourquoi vous êtes là ! Je voudrais féliciter Valentin. C’est un garçon dynamique avec lequel je tourne, connais sa détermination, sa conviction et sa force de frappe ! Mais cette situation qui arrive doit interpeller plus d’un ! Ça n’arrive pas seulement qu’aux autres ! C’est pourquoi tous les ivoiriens dans leur ensemble, doivent se sentir concernés ! Tous les partis politiques ensembles, doivent se sentir concernés pour dire à l’injustice que fait subirOuattara Rechercher Ouattara aux ivoiriens(acclamations). C’est une dictature que nous ne pouvons accepter ! C’est pourquoi du haut de cette tribune, je voudrais saluer Firmin, Boko, toutes ces jeunesses qui sont venus t’apporter leur soutien Valentin (pdt de la JPDCI Urbaine)! Valentin, prends ton bâton de pèlerin parce que 2020, c’est maintenant !Il faut effrayer le chat par moments pour lui montrer qu’il n’est rien ! Valentin, vas voir toutes les autres jeunesses ; vas voir Konaté Navigué, parle à Boko, à Firmin, à toute cette jeunesse pour qu’elle se mette ensemble autour de toi afin que nous puissions tracer les sillons de cette Côte d’Ivoire nouvelle ! C’est ce que je suis venu vous dire. Et lundi, lundi (il insiste), j’invite tous les ivoiriens, toute la jeunesse de Côte d’Ivoire à apporter leurs soutiens à Valentin afin que nous puissions installerEhouo Jacques! Et ce que nous avons dit, nous allons le sceller et suivre. C’est pourquoi nous allons installer Ehouo Jacques.

Brou Gérard (coordonnateur de la JPDCI Plateau) : «Ehouo Jacques est un jeune qui a brigué le poste pour être maire. Nous avons sillonné tous les quartiers de la commune du Plateau. Et la commune a fait son choix. Je répète c’est un jeune qui a payé les mêmes quittances que ses amis. Il a gagné avec près de 3 000 voix d’écart. Et la plus haute juridiction du Pays a validé sa victoire. Que lui reste-t-il à faire : lui permettre de s’installer pour mettre en place le programme pour lequel la population l’a voté. Regardez depuis ce matin, Pour ce simple meeting, il y’a des chars. Je suppose que c’est pour nous surveiller. Il y’a des lance-roquettes qui sont sur les pick up. Mais nous ne sommes pas des va-t’en guerre. Nous sommes des démocrates ! Et c’est ce que nous a enseigné le président Henri Konan Bédié(HKB). C’est ce que le Président HKB a enseigné à ses fils, à ses leaders. Nous allons être là aujourd’hui, demain et jusqu’à son installation de la tutelle, le député Ehouo Jacques Gabriel. Sur ce, je vous remercie.

Le président de la JPDCI Urbaine Valentin Kouassi: « Malgré la forte armée de Blaise Compaoré, il n’est plus au Burkina. Malgré la force de l’armée de Tunisie,Ben Ali et les autres pays, le printemps arabe a eu lieu grâce à la jeunesse. Et s’ils ne cherchent pas palabre, qu’ils arrêtent de brimer le peuple. Et ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux, ma dernière contribution , j’ai dit face aux débauchages, le PDCI-RDA  est un parti de masse qui fait les cadres et non le contraire. Oui il y’a eu les Kouamé Benzème, leurs enfants se retrouvent là-bas aujourd’hui. ;M Ehui Koutouan Bernard, ce n’est pas par hasard ,ce sont des progressistes de naissance. Oui ce sont eux qui ont créé le premier parti politique, le Parti des élites ; mais le président Félix Houphouët Boigny est venu et a créé le Parti des masses paysannes à travers le Syndicat Agricole Africain. Il a pris le dessus, il a mené le combat et libérer la Côte d’Ivoire. Ce devoir demeure un devoir sacré pour le PDCI-RDA. Le peuple de Côte d’Ivoire, la jeunesse doivent prendre leur destin en mains pour arracher les libertés confisquées. Nous voulons voir installer le maire Ehouo le plus tôt possible sinon le gouvernement assumera les conséquences. Lorsque la Cour suprême a validé l’élection de Jacques Ehouo, qu’est-ce qu’il reste à faire ? Chers amis, nous ne devons pas avoir peur. Ils ont beau faire sortir les chars, ils ont beau faire sortir les armes, ce sont des Ivoiriens qui y sont. Lorsque c’est dur, c’est le PDCI-RDA qui doit libérer la Côte d’Ivoire. Face à la dérive dictatoriale, la jeunesse du PDCI doit agir. Nous avons entendu les uns et les autres indiquer le chemin. Je voudrais vous dire qu’il est temps de prendre notre destinée en main. Il est temps de nous lever pour dire non à l’injustice. Parce que ce qui est en train de se passer au Plateau est une expérience. En luttant pour Plateau, nous devons penser plus loin, c’est la lutte pour la reconquête du pouvoir en 2020 que nous sommes en train de commencer. Oui , certains le disent naïvement, le président a 84 ans . Mais le combat qu’il mène est celui de quelqu’ un de 44 ans. Grâce au combat du président HKB, le PDCI est sorti des griffes du régime Ouattara  ! Grâce au combat du président HKB, le PDCI s’en va reconquérir le pouvoir d’Etat pour le bonheur du peuple ivoirien ! C’est ça qui est la vérité. Plus rien ne doit nous arrêter, je vous remercie !»

Mme Sita Coulibaly (présidente UFPDCI Urbaine) : « La RAN ne doit pas perdre Plateau. Nous sommes les enfants des cheminots ; Ehouo est notre fils. Et nous sommes là pour travailler pour les petits fils des cheminots La relève est en train d’être faite. Bédié nous a donné une mission : la mission de revenir au pouvoir en 2020.

Rabet Prisca (présidente des femmes UFPDCI Cocody) : « L’heure n’est pas au discours. Le pdt Bédié nous a dit, maintenant là, parlez. Nous avons tenu notre conférence de presse avec les femmes ; à la conférence, nous avons demandé que les communes où les PDCI a gagné soient restituées. Mais nous savons qu’avec nos voisins d’en face, la parole ne tient pas ! En venant ici, nous avons rencontré les chars. Ne soyez pas découragés ! Nous n’avons pas volé cette victoire ; nous avons gagné franchement. La Cour Suprême l’a reconnue. Alors, quand vous reconnaissez, donnez la victoire à celui qui a gagné. Il y’a des communes que le PDCI a perdues : à Bouaké, le PDCI a perdu la commune mais il gagne les Régionales. Il n’y a pas eu de palabres. A Koumassi, malgré tout ce qui s’y est passé, ils ont donné la victoire à leur filleul. Nous n’avons rien dit. Mais pourquoi là où nous gagnons, Plateau, Port Bouet, malgré les coups de fusil et les poursuites, le PDCI a gagné avec le soutien des partis politiques comme le FPI. A Bassam, pendant que les loubards cassaient, brûlaient les urnes, l’Union Européenne était là avec nous ! Alors quand tout le monde voit ce qui est, pourquoi ne voulez-vous pas reconnaître. Le poids de nos adversaires se termine dans les régions où ils gagnent avec 500 voix ; le PDCI gagne avec 16 000, 17 000 voix ! Regardez les écarts. A Cocody , leur grand parti a 8 000 , nous avons 16 000.A Cocody, nous avons gagné !Le PDCI n’est pas un petit parti créé en deux semaines. Nos arrières grands parents sont décédés pour le PDCI à Dimbokro, à Bassam ! Quand nous gagnons, remettez-nous notre victoire ! Ils nous ont sous estimez ! Mais le peuple ivoirien a prouvé que le RDR était un petit parti ! Le PDCI ne peut pas aller aux élections avec en soutien le FPI, le MFA, le vrai MFA, l’UPCI et puis perdre les élections. Jamais ! Nous sommes là aujourd’hui pour réclamer l’investiture de Ehouo, Emmou et la reprise des élections à Bassam !2020 se prépare maintenant! Ils ont pensé prendre ces communes-là pour récupérer l’argent du Trésor et préparer 2020. Mais nous allons récupérer nos communes et nous préparer pour aller aux élections. Ils ont peur que Emmou soit le candidat en 2020. Mais nous allons nous retrouver bientôt le lundi pour défendre notre victoire ! Je vous remercie.

Président de la Jeunesse MFA, Boko Fidèle : « L’heure est grave ! Je prends la parole au nom de la jeunesse des partis politiques membres de la plateforme avec le PDCI. Nous sommes là pour dire à la jeunesse du PDCI que le combat ne fait que commencer ! Ceux qui nous connaissent, nous connaissent ! Quand on est déterminé, on est déterminé : Ouattara  nous connaît parce qu’on a été avec lui, il nous connaît. Mais aujourd’hui, qu’il sache que ce qu’il a commencé, on va terminer avec lui ! Soyez rassurés, n’ayez pas peur. Dès lundi, j’invite tous les parents à se joindre à nous parce que la forfaiture ne va pas passer ici en Côte d’Ivoire. Si nous laissons passer cet événement-là, 2020 sera pire. 2020 commence lundi. Nous allons prouver au pouvoir que nous sommes prêts pour 2020. Nous serons dans la rue, nous allons marcher, barrer les rues à trois, quatre jusque ce que le maire soit installer ! C’est le premier défi qui nous attend. Et il faut que vous vous mobilisiez pour qu’on l’atteigne. J’appelle les jeunes de Côte d’Ivoire, les jeunes du RHDP Unifié, venez-vous joindre à nous parce que Ouattara  est entrain de gâter la Côte d’Ivoire qui nous appartient à tous ! Ce n’est pas une histoire de parti politique.Ouattara est en train de détruire la Côte d’Ivoire sous nos yeux et nous ne devons pas accepter cela ! Quand la vérité est là, il faut la dire. Même à l’étranger, nos amis nous demandent est ce que c’est de la Côte d’Ivoire qu’il s’agit ? On dit non, c’est la Côte d’Ivoire de Ouattara. Sinon, on ne peut pas accepter ce qui est en train de se faire dans la Côte d’Ivoire de Houphouet Boigny.Ce n’est pas vrai. Donc ce lundi, mobilisions-nous, on sera dedans. Et nous serons devant. On va attaquer Ouattaraet sa bande et leur dire que la Côte d’Ivoire ne leur appartient pas ! La Côte d’Ivoire appartient à tous les ivoiriens. Et Ehouo Jacques  est un ivoirien. Il a été voté, il doit être installé. Je vous remercie !

Mme Kokola Cécile(responsable UFPDCI) : « je vais demander deux choses au président Ouattara :On a travaillé pour le président Ouattara  , pour qu’il soit au poste où il est. Akossi Bendjo nous a empêchés de dormir pour travailler pour Ouattara. J’ai l’impression qu’ils sont en train de nous fâcher !Parce qu’un ministre d’Etat de la République de Côte d’Ivoire qui se permet de nous dire quand vous ne connaissez pas le président de la Côte d’Ivoire ou le premier ministre, vous ne pouvez rien avoir. Cela veut dire qu’en 2020, personne ne doit faire quoi que ce soit pour eux ! Ils ne reconnaîtront pas cela. Comme ils ne nous connaissent pas et que nous avons gagné les élections et queEhouo Jacquesa été élu, qu’ils nous donnent ce qui nous revient. La deuxième chose, je demande la démission du premier ministre, ministre du gouvernement qui divise le peuple de Côte d’Ivoire. Le premier ministre GON n’a pas été à la hauteur : nous avons eu une campagne malheureuse, triste où la loi n’avait pas eu sa place. Le premier ministre Gon a échoué, il doit démissionner ; et qu’il le fasse maintenant. Nous allons occuper les rues, nous organiser et n’allons pas bouger tant que Jacques Gabriel Ehouo n’est pas installé. Si nous voulons faire la genèse de l’histoire, nous allons réveiller des cadavres. Amadou Gon, démissionne tu n’as pas pu été à la hauteur ; tu n’as pas pu diriger tes gendarmes, tes policiers pour que le droit soit lu ! Démissionne ! C’est ce que le peuple te demande. 80% du peuple ivoirien est malheureux à cause de toi ! Gon démissionne ! On ne veut plus de toi ! Merci.

Marius Konan (député) : « Au Plateau, il y a bel et bien eu élection et une décision de la Cour suprême a validé cette élection de la liste conduite par Jacques Ehouo. Il ne reste plus qu’à accomplir une formalité administrative. Monsieur le président de la République, les Ivoiriens se sentent frustrés. Respectez les 25 conseillers municipaux du Plateau. C’est tout ce qu’on vous demande. »

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment