01192022Headline:

Côte d’Ivoire/ politique : le PPA-CI de Laurent Gbagbo envahi la région de la Me sous le regard de Patrick Achi

18 délégations sous la supervision du coordinateur régional, Assi N’tin Théodore, ont parcouru 68 villages des départements d’Adzopé, d’Akoupé, de Yakassé Attobrou et d’Alépé, dans la région de La Mé, alors considérée comme bastion imprenable de Laurent Gbagbo, mais qui est tombée sous la coupe du Premier ministre (RHDP) Patrick Achi, rapporte nouveau réveil.

Elles étaient porteuses d’un message du président Laurent Gbagbo aux populations, relatif à la création du Parti des peuples africains (PPA-CI). L’occasion a été donnée de constater, partout, la ferveur et la mobilisation des militants et sympathisants du parti du président Laurent Gbagbo.

Une quinzaine de délégations à l’assaut dans la région de La Mé pour déboulonner Patrick Achi

A Assikoi, Assi Gervais a soutenu que « Le parfum de Laurent Gbagbo ne peut pas finir, même si son parti a changé de nom. La seule personne capable de relever le défi de la démocratie, de la justice sociale, de la réconciliation et de développement social et humain, est le président Laurent Gbagbo. » Ainsi, après les régions de l’Ouest et du Nord, le PPA-CI continue son offensive d’implantation dans toute la Côte d’Ivoire.

Discours de Gbagbo au premier secrétariat général du PPA-CI : “Je n’accepte pas qu’il y ait encore des prisonniers militaires”
Durant près de trois jours, tous les villages des localités citées de La Mé ont été visités. Et les émissaires du PPA-CI ont pu se réjouir de l’adhésion massive des populations de La Mé au nouveau parti de leur idole, le président Laurent Gbagbo. Notons que les pro-Gbagbo ont essuyé un revers lors des dernières élections législatives dans la région.

La majorité des circonscriptions est aujourd’hui détenue par des proches du Premier ministre Patrick Achi, qui candidat victorieux à sa propre succession. Figure emblématique de ce camouflet électoral, Laurent Akoun, ex-secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI) qui a perdu dans sa localité d’Alépé.

Sapel

Comments

comments

What Next?

Related Articles